– Un t-shirt anti-reconnaissance faciale. Des chercheurs de la Northeastern University, du MIT et d’IBM ont conçu ce haut pour rendre son porteur invisible aux « yeux » des technologie de reconnaissance faciale. Habituellement, ces réseaux neuronaux ciblent une caractéristique dans une image et lui attribuent une étiquette. Pour interrompre ce processus, le t-shirt utilise des motifs colorés et pixelisés placés de manière à ce que le système de classification et d’étiquetage de l’IA représente plus difficilement les caractéristiques du visage. Selon les chercheurs, le port du t-shirt réduit de 63% la probabilité d’être détecté par une technologie de surveillance numérique, mais n’est donc pas encore infaillible.

 InfraVia lève 270 M€ avec X.Niel et Bpifrance pour son fonds de croissance destiné aux entreprises tech BtoB. Son objectif est d’atteindre 500 M€ d’ici la fin de l’année, indique son fondateur et CEO Vincent Levita. Le fonds investira de 10 à 50 M€ dans des entreprises européennes ayant une technologie éprouvée qui « améliore l’efficience des entreprises sur toutes leurs fonctions à travers des solutions numériques modernes et évolutives pour en faire des leaders sur leurs marchés », est-il décrit dans un communiqué. InfraVia a reçu jusqu’à présent le soutien de 15 investisseurs, entre clients existants, assureurs français et entrepreneurs. Parmi eux, donc, le fondateur d’Iliad, ainsi que la banque publique d’investissement qui constitue un membre important de l’initiative, tant sur sa propre activité que pour le compte du PIA (programme d’investissements d’avenir) et d’investisseurs institutionnels à travers le fonds de fonds de croissance.

– Atlassian rachète la start-up Halp. Les projets des entreprises autour de la solution collaborative et de messagerie Slack montent en puissance dans les entreprises. Afin d’accompagner le mouvement, Atlassian qui s’est largement ouvert aux outils pour faciliter le travail des développeurs, a mis la main sur la start-up Halp. Cette dernière propose des services de help desk, ticketing et chatbot intégrés à Slack. « « Halp Answers permet à vos équipes de tirer parti des connaissances qui existent déjà au sein de votre entreprise pour répondre automatiquement aux tickets directement dans Slack. Cette connaissance peut être tirée des messages Slack, des articles de Confluence ou de tout autre élément de connaissance de votre organisation », a notamment expliqué la jeune pousse dans un blog annonçant cette acquisition.

SOURCE:https://www.lemondeinformatique.fr/