Le Blog Dédier au Nouvelle Technologies

Samsung

Le coréen Samsung Electronics a débuté la construction d’une ligne de production de puces gravée en 5 nm EUV dans son usine de semi-conducteurs de dernière génération de Pyeongteaek. L’usine sera dédiée à honorer les commandes de clients afin de concurrencer TSMC.

0Shares

Samsung a révélé son intention de commencer la production de masse de puces EUV de 5 nm avant la fin du deuxième trimestre 2020 et de commencer le développement du processus de 3 nm cette année . La société aurait augmenté sa production de semi-conducteurs d’environ 40% tout en maintenant le même niveau d’entrée de plaquette, ce qui signifie que Samsung a amélioré l’efficacité de sa production.

L’investissement de la firme sud-coréenne dans les semi-conducteurs est passé de KRW 27,35 trillions en 2017 à KRW 23,72 trillions en 2018 et KRW 22,56 trillions en 2019. Samsung a dépensé KRW 1,66 trillion en 2018, mais a dû dépenser KRW 1,86 trillion en 2019 en raison de 12% augmentation des prix, ce qui signifie qu’il n’y a pas eu de changement dans le nombre de plaquettes achetées par l’entreprise. Mais, le nombre de puces produites a augmenté de 39%, passant de 711 milliards de gigabits en 2018 à 889 milliards de gigabits en 2019.

Samsung apporte également des améliorations à son processus de fabrication de DRAM en convertissant son processus de première génération 10 nm (1x) en deuxième génération (1y) ou troisième génération (1z). Lorsque l’entreprise termine ce processus, elle peut fabriquer de 20 à 30% de puces supplémentaires avec le même nombre de plaquettes. De plus, une fois que Samsung utilise EUV pour fabriquer ses puces DRAM, il peut faire deux fois plus de puces en utilisant la même quantité de plaquettes par rapport au processus 1x.

Dans le segment des flashs NAND, la société a récemment annoncé qu’elle avait  commencé à développer la première mémoire flash à 160 couches de l’industrie . Les puces fabriquées à l’aide de cette technologie sont plus petites que celles fabriquées à l’aide de techniques de génération précédente, et la productivité par tranche est supérieure de 20%.

Les experts de l’industrie affirment que les récents investissements massifs de la Chine dans la fabrication de puces ne seront toujours pas suffisants pour vaincre Samsung. La technologie de puces flash NAND 128 couches de la firme chinoise rivale YMTC est inférieure aux puces 160 couches de Samsung qui utilisent la technologie de gravure de trous de canal. La société semble bien établie dans le domaine des semi-conducteurs en ce moment.

source:https://www.sammobile.com

0Shares

Dans ses boutiques, Samsung propose un procédé à base d’ultraviolets pour éliminer toute trace d’infection sur les mobiles.

Alors que de son côté Apple a pris soin de fermer tous ses Apple Store excepté en Chine où l’épidémie de Covid-19 est stabilisée, Samsung laisse encore la porte ouverte de ses boutiques. Le Coréen, dont le pays semble parvenir à endiguer le développement des infections, lutte à sa façon contre la propagation en proposant un service de désinfection pour les smartphones dans ses boutiques. Baptisé Galaxy Sanitizing Service, ce service gratuit qui est déjà disponible dans les boutiques Samsung en Malaisie exploite des lampes diffusant des UV-C pour éliminer les virus et autres bactéries qui pullulent sur nos mobiles. On savait déjà que les mobiles portaient sept fois plus de microbes qu’une cuvette de WC, mais ce que l’on a appris du Covid-19, c’est qu’il peut rester actif jusqu’à neuf jours sur les surfaces métalliques, le verre ou le plastique qui composent les smartphones.

Samsung propose un procédé à base d’ultraviolets pour désinfecter les smartphones. © Maxx-Studio, shutterstock

À ne pas utiliser pour se désinfecter les mains

Étant donné que les smartphones sont utilisés et touchés en permanence, même après s’être lavé les mains, le virus pourrait bien rester sur leur surface. Même s’il reste assez improbable que la préoccupation des populations soit de se rendre dans les boutiques Samsung pour désinfecter leurs mobiles, cette décision rappelle que les lampes à rayonnement ultraviolet sont effectivement efficaces pour annihiler les virus et autres microbes. En revanche, elles ne doivent pas être utilisées directement sur la peau car elles risquent de l’irriter.

Tout comme le virus, Samsung ne fait pas de discrimination, puisque les smartphones de toutes les marques peuvent être désinfectés. Sur son site Samsung avait affiché une liste de pays dans lesquels le service est ou allait être disponible. La France en fait partie. Cette liste a depuis été retirée étant donné le développement des mesures de confinement mises en place dans de plus en plus de pays européens.

Source : futura-sciences.com

0Shares
Like Us On Facebook
Facebook Pagelike Widget
BEST VOIP SOLUTION