Le Blog Dédier au Nouvelle Technologies

Achille.D

Add caption

Dans le sud du Bénin, la petite ville d’Abomey paraît aussi endormie que ses palais royaux. Mais tout cela devrait changer: un nouveau musée, flambant neuf, accueillera bientôt 26 objets du roi Béhanzin que la France s’est engagée à restituer.

Gabin Djimassé, directeur de l’Office du tourisme de la ville, en est aussi la mémoire vivante. Il mène les visiteurs entre les vitrines poussiéreuses, les salles d’exposition plongées dans le noir et l’humidité, et à travers les vastes cours des Palais décorées de bas-reliefs où sont disposées des lignes de canons. “A l’époque des Portugais, un canon s’échangeait contre 14 esclaves hommes ou 21 esclaves femmes”, raconte à l’AFP M. Djimassé, habillé d’une chemise en coton traditionnelle verte et blanche.
Entre le XVIIIe et le XIXe siècle, le royaume d’Abomey était à son apogée: une puissance qui a été stoppée net par les conquêtes coloniales françaises de 1894, durant lesquelles des milliers d’objets ont été dérobés. C’est le cas des 26 oeuvres (dont le trône du roi) que la France veut restituer au Bénin, ancien Dahomey.
“Ces objets, c’est une chance pour la survie du site”, se réjouit “Monsieur Gabin”. “Ils vont permettre de construire un nouveau musée et de faire des palais royaux une vraie infrastructure économique”. Avec un prêt de l’Agence Française de Développement (AFD) de 20 millions d’euros, dont 12 sont entièrement dédiés au nouveau musée d’Abomey, les palais et la cour des Amazones, les guerrières du royaume, seront bientôt transformés. Mais il a fallu revoir les plans. Dans le premier projet, “tout était en vidéo 3D, on se serait cru dans un parc d’attraction ou à Dubaï!”, plaisante M. Djimassé. 
Le nouveau projet, plus modeste mais qui jurera moins dans le décor de la ville qui l’accueille, laisse une plus grande place à la lumière naturelle et moins aux écrans. Autre priorité: trouver du personnel qualifié pour guider les touristes, protéger les oeuvres et les restaurer, des domaines dans lesquels “il faut commencer à orienter les étudiants dès aujourd’hui”, souligne M. Djimassé. 
Le ministre français de la Culture, Franck Riester, a annoncé début juillet un retour “effectif et rapide”. Mais le petit pays d’Afrique de l’Ouest a besoin d’un “dispositif législatif” pour protéger ces objets. Ces 26 pièces du roi Béhanzin sont importantes, mais elles ne doivent être qu’un début, insiste-t-il: “Notre intention n’est pas de récupérer toutes les oeuvres, ceux qui pensent ça n’y connaissent rien. Mais de récupérer notre droit de propriété.”
Avec l’AFP
0Shares


Le match opposant le Sénégal à la Tunisie (1-0) en demi-finale de la CAN 2019 s’est déroulé dans une atmosphère particulièrement tendue.

La rencontre a démarré dans les vestiaire entre deux journalistes des deux pays en raison du refus de l’attaquant tunisien Taha Yassine Khenissi de s’exprimer en français lors de la conférence de presse de veille de match.
Comme il fallait s’y attendre, de nouvelles tensions ont resurgi en tribune de presse durant le match.
Le média français L’Équipe rapporte qu’une vive altercation a éclaté entre les journalistes des deux pays après le penalty sifflé en faveur de la Tunisie (75 ) et que celle-ci a duré pratiquement jusqu’au second penalty, sifflé en faveur du Sénégal (81 ).

À la suite de ces incidents, la plupart des journalistes tunisiens ont plié bagages. Et au vu de la fin houleuse de la rencontre avec un penalty refusé aux Aigles de Carthage dans les dernières minutes après intervention de la VAR, l’on donnerait raison à ceux-ci.

0Shares
Après l’élimination des Lions indomptables du Cameroun en huitièmes de finale de cette Coupe d’Afrique des Nations Total Egypte 2019, Idriss Carlos Kameni se tourne désormais vers la promotion du tournoi inter paroisse pour oublier l’échec.
Dans une interview accordée au quotidien Le jour en kiosque le 15 juillet 2019, le gardien de but camerounais Idriss Carlos Kameni pense qu’il faudrait tirer des leçons de la récente disqualification de son pays afin de pouvoir se relever.
« On a tout donné et malheureusement, on n’a pas permis à notre peuple de vivre le rêve qu’il a connu par le passé. Sportivement, il faut l’accepter. Il va falloir apprendre des erreurs commises pendant cette compétition pour pouvoir donner le meilleur aux prochaines échéances », a relevé le double champion d’Afrique 2000 et 2002.
C’est pour oublier cet échec qu’Idriss Carlos Kameni s’est converti en promoteur du mini tournoi inter paroisse dans l’optique de regrouper les jeunes talents et promouvoir les valeurs de paix et d’amitié.
« De par ma foi chrétienne, j’ai pensé à un moment regrouper ces jeunes qui m’entourent, qui m’accompagnent tous les jours avec des prières pour pouvoir vivre un moment de gaité. C’est ce qui a motivé cette initiative », a expliqué l’ancien joueur d Malaga.
A la question de savoir s’il pense avoir atteint son objectif, le doyen des Lions indomptables dit être satisfait de l’engouement qu’expriment ces jeunes pour le football bien qu’ils fassent partie des paroisses.
«  Ce sont vraiment des croyants qui travaillent dans les paroisses, qui ont profité de cette journée pour taper dans le ballon .C’est cette mixture qui permet aux gens de pouvoir passer des moments agréables », soutient l’ancien joueur de Espanyol de Barcelone.
Pour l’international footballeur, il n’a pas attendu l’élimination des Lions à la CAN pour s’engager activement dans sa fondation.
« Ma vie, je l’ai remise à Dieu depuis que suis un homme conscient .Je ne pouvais pas le faire étant bébé. Du moment où je distingue le bien du mal, il fallait que le Seigneur prenne soin de moi. Ce n’est pas à la fin d’une compétition que je pense au Seigneur. Je le fais tout instant de ma journée », a conclu le joueur formé à la  Kadji Sports Academy  dans les colonnes du journal d’Haman Mana.
0Shares


Michelin a dévoilé Uptis, son prototype de pneu increvable. Constitué d’une structure alvéolaire, il ne se gonfle pas, et ne peut donc pas se crever. En cas d’usure, chaque partie pourra être imprimée en 3D par un garagiste

0Shares

A en croire des sources, c’est aux environs de 23 heures ce vendredi 31 mai 2019, qu’une forte détonation a été entendue dans les installations de la SONARA, situées dans la périphérie de Limbé, la ville balnéaire de la Région du Sud-Ouest. A en croire des sources, c’est aux environs de 23 heures ce vendredi 31 mai 2019, qu’une forte détonation a été entendue dans les installations de la SONARA, situées dans la périphérie de Limbé, la ville balnéaire de la Région du Sud-Ouest.Les premières informations collectées par téléphone auprès de certains responsables techniques de la SONARA, laissent croire que tout serait parti d’ une explosion accidentelle d’un bac à pétrole au niveau du quai loin de l enceinte de l’immeuble siège…

Au moment de mettre cette brève en ligne, il n y avait toujours pas de communication officielle sur cet incendie.

0Shares

Le gardien de l’Ajax Andre Onana devrait attendre avant de revenir à Barcelone, selon l’ancien sélectionneur camerounais Joseph-Antoine Bell.

L’actuel N ° 1 des Lions Indomptables a attiré l’attention des géants néerlandais cette saison, malgré la spectaculaire défaite d’ Amsterdam contre Tottenham Hotspur mercredi soir, entraînant l’équipe anglaise en finale de la Champions League.

La forme d’Onana a suscité l’intérêt rapporté de plusieurs géants européens, notamment Barcelone , où le joueur de 23 ans a passé cinq ans à La Masia plus tôt dans sa carrière.

Cependant, l’ancien gardien camerounais Bell – qui faisait partie de l’équipe qui a atteint les quarts de finale de la Coupe du monde de 1990 – a exhorté son compatriote à réfléchir à deux fois avant de revenir en Catalogne.

“Il y a un problème avec ce type de choix car pour le moment, à Ajax, il joue tous les matchs”, a déclaré Bell à ESPN.

“Pour un gardien de but, rien n’a autant de valeur que les matches.

“C’est lors de ces matches qu’il va acquérir de l’expérience et c’est en jouant qu’il deviendra de plus en plus adepte; ses réflexes vont s’accélérer, il va voir les choses plus vite, il va avoir ces marqueurs.

“Aller à Barcelone est une bonne chose, car il est à Barcelone, mais il ne faut pas oublier que s’il y va, c’est seulement pour être remplaçant et jouer quelques matchs … moins de matchs [que maintenant].

“C’est à lui de voir combien de matches ils sont prêts à lui donner à Barcelone et de juger si, à son âge, c’est juste.”

Onana a rejoint la Fondation Samuel Eto’o dans son pays natal en 2010, avant de rejoindre les Pays-Bas en 2015. Il est devenu le premier choix à l’Ajax en 2016, après que Barca eut recruté Jasper Cillessen du club d’Amsterdam.

“Surtout, s’il y va, il sera le remplaçant d’un gardien qui n’est pas encore vieux”, a déclaré Bell, qui a remporté deux titres en Coupe d’Afrique des Nations avec le Cameroun.

” Marc-André ter Stegen a 27 ans, donc si [Onana] se rend à Barcelone, il se mettra dans une situation où il sera le remplaçant de quelqu’un qui a encore cinq ou six ans devant lui.

“Je pense que ce serait trop tôt,

“Il doit aller quelque part où il joue régulièrement.”

Onana faisait partie de l’équipe de l’Ajax qui a remporté la Coupe des Pays-Bas en battant Willem II 4-0 dimanche, et a également disputé toutes les minutes de la campagne continentale des quatre fois champion d’Europe cette saison. Il pourrait encore terminer la saison avec une médaille du vainqueur d’Eredivisie, avec l’Ajax en tête du peloton – à égalité de points avec le PSV Eindhoven – avec deux matchs à jouer.

Malgré les inquiétudes quant au manque de temps de jeu potentiel d’Onana s’il devait retourner au Camp Nou, Bell pense que le jeune joueur a la mentalité de faire face à la concurrence pour une place de départ, ce dont le vétéran avait une vaste expérience au cours de sa carrière internationale en raison d’une longue lutte pour le maillot n ° 1 du Cameroun avec le double joueur africain de l’année, Thomas N’Kono.

“Tout d’abord, c’est une question de personnalité et d’individu”, a déclaré Bell.

“Si vous êtes quelqu’un qui a du caractère, comme Onana semble l’avoir, vous serez prêt à vous battre.

“La compétition pourrait donc être quelque chose qui vous stimule, vous permettant de progresser et de ne pas être battu, alors vous vous améliorerez.

“En fin de compte, c’est une question que chaque personne doit évaluer pour elle-même; il n’y a pas une règle pour tout le monde.

“J’ai eu de la chance qu’il y ait quelqu’un d’autre qui soit venu [dans l’équipe nationale] et qui n’était pas mal du tout, qui était en fait assez bon. Son nom était Thomas N’Kono.

“La concurrence et l’existence de nous deux m’ont amené à travailler suffisamment avant d’atteindre mon plus haut niveau.”

0Shares

ENTREVUE

Clarence Seedorf, qui a brillé sur plusieurs des meilleures étapes du football mondial en tant que joueur, se trouve maintenant devant son plus grand défi à ce jour en tant qu’entraîneur.


Après avoir pris les rênes du Cameroun en août 2018, il planifie actuellement un voyage à la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF en 2019 avec les Lions Indomptables, qui arriveront en tant que champions en titre.


Mais la route n’a pas déjà été simple. Absent de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018, le Cameroun prévoyait d’accueillir le tournoi continental en juin. Cependant, après avoir jugé nécessaire de différer leur accueil de deux ans en novembre, laissant à l’Egypte les rênes, cela signifiait qu’il restait à Seedorf un match crucial pour assurer sa place en finale. Une victoire 3-0 sur les Comores l’a assuré.


FIFA.com s’est entretenu avec lui au cours de ses neuf premiers mois à la barre, découvrant ainsi l’Afrique et le destin grandissant de l’ancien club de l’Ajax et de l’équipe nationale néerlandaise.


FIFA.com: Clarence, il s’agit de votre premier rôle d’entraîneur international. Comment réfléchissez-vous sur vos neuf premiers mois en charge?


Clarence Seedorf: C’était définitivement une fin électrique à la qualification avec tous les changements à la dernière minute. Nous devions gagner contre les Comores, mais cela confirmait également que le travail que nous avions accompli jusque-là avait été vraiment productif. Finir avec les mêmes points que le Maroc, qui est l’un des favoris pour remporter la CAN, avec seulement deux buts de différence, en dit long sur notre performance et notre préparation pour les autres matches.

FIFA.com: le changement d’hôte vous a mis dans une position particulièrement stimulante. Avez-vous besoin de passer par un processus de recentrage de l’équipe pour ce dernier match?

Clarence Seedorf: Dès le premier jour, j’ai dit à mes joueurs que je voulais être le premier du groupe. Ils savaient que chaque match était sérieux, chaque séance d’entraînement était sérieuse et chaque jour était une chance d’être leur meilleur. C’est une mentalité que nous avons pu créer au cours de ces mois et les deux dernières performances contre le Brésil et les Comores sont une reconnaissance du fait que cette équipe avait la bonne mentalité et était prête à exécuter à la fois techniquement et tactiquement.

FIFA.com: Après avoir collaboré avec le Real Madrid, le rôle du Cameroun est un peu différent. Comment avez-vous pris la tête des champions africains?

Clarence Seedorf: Évidemment, c’est toujours un honneur d’être associé à des équipes comme le Real Madrid, mais ce fut un grand défi de préparer cette équipe dans quelques jours à peine, alors que normalement, vous auriez toute une pré-saison avec eux. était en fait un processus très excitant. Le Cameroun est historiquement l’une des meilleures équipes d’Afrique et rater la finale en Russie a été une grande déception pour eux. En conséquence, c’est comme si on recommençait, reconstruire l’équipe et reconstruire le respect au niveau international, ce que je pense que nous avons accompli avec quelques belles performances.

FIFA.com: Avec une foule de leaders de la CAN qui souhaitent remporter l’or, pensez-vous que le Cameroun a ce qu’il faut pour conserver le titre?


Clarence Seedorf: Le Cameroun l’a toujours fait. Nous sommes en bonne forme et les choses sont positives, mais nous devons ensuite traduire cela en match. Personne ne va avoir de difficulté à jouer contre le Cameroun en Égypte.

FIFA.com: Après avoir joué et entraîné dans le monde entier, comment en êtes-vous devenu entraîneur en Afrique?

Clarence Seedorf: De la même manière que le Brésil, les joueurs sont très focalisés sur eux, ils comptent beaucoup pour les gens du pays. Ce sont vraiment leurs idoles, leurs modèles et le pays s’arrête pour le match. Mais le football est un langage universel et il revient aux mêmes choses où que vous alliez.


FIFA.com: Vous avez rencontré des pays comme le Maroc et le Cameroun, mais également des pays plus petits comme le Malawi et les Comores. Comment a-t-il découvert ces nouvelles cultures de football?

Clarence Seedorf: Outre les expériences culturelles, je suis enfin capable de voir l’Afrique, de ressentir l’Afrique et de vivre l’Afrique. Il y a encore beaucoup de problèmes ici, mais le potentiel, le talent et l’énergie sont fantastiques. C’est merveilleux de pouvoir entrer dans ces pays et c’est un privilège de pouvoir voyager en Afrique et y travailler.

FIFA.com: Vous faites tout cela aux côtés de Patrick Kluivert, avec qui vous avez une relation de football depuis 25 ans. Comment cela s’est-il traduit sur le banc?


Clarence Seedorf: Nous avons découvert que nous formions un duo très fort. Nous nous comprenons, nous nous complétons, c’est vraiment le match que nous espérions. C’est vraiment fantastique de travailler avec Patrick et nous espérons peut-être une relation durable et nous pourrons peut-être avoir un impact encore plus grand en Afrique, puis en Europe à l’avenir.

FIFA.com: C’est une relation qui a débuté à Ajax, qui a connu sa meilleure performance en Europe depuis que vous êtes tous les deux au club. Comment les voit-on retrouver ce pedigree européen?

Clarence Seedorf: C’est bien pour le football que d’autres clubs et de nouveaux joueurs frappent à la porte. Bien sûr, l’ADN du club et l’histoire comptent toujours: Liverpool, l’Ajax a déjà quatre et cinq médailles en Ligue des champions. Ajax a un bon mélange de joueurs jeunes et expérimentés; cette combinaison permet aux jeunes joueurs de jouer. Nous avons eu un côté de l’Ajax montrant à nouveau la saveur d’Amsterdam et j’adore ça.

FIFA.com: Et avec ce jeune talent au sein de l’équipe nationale néerlandaise, comment vous sentez-vous face à la récente renaissance de l’équipe?

Clarence Seedorf: Je pense que le coaching en général est très important: pouvez-vous créer les bonnes conditions pour que les joueurs puissent exceller, pouvez-vous créer une cohésion qui se traduira par un match, pouvez-vous maintenir les gars compétitifs mais aussi les soutenir? de l’autre? Je pense que ces éléments ont été rapportés par Ronald Koeman, qui a fait un excellent travail. Tout semble aller bien et j’espère que ce mouvement durera avec Ajax et l’équipe néerlandaise. Voyons ce qu’il en est pour les années à venir.

FIFA.com: Était-ce une surprise de constater un tel plongeon au cours des dernières années, après avoir terminé deuxième et troisième aux Coupes du Monde 2010 et 2014?


Clarence Seedorf: Vous devez avoir un plan et des entraîneurs qui vous poussent dans une certaine direction. Je pense que ce n’était pas le cas il y a quelques années. Parfois, les résultats peuvent vous aveugler et nous n’avons pas vraiment vu l’état des choses. Je pense que Louis van Gaal a fait un travail extraordinaire (en 2014) avec une équipe à laquelle on ne s’attendait probablement pas à aller jusque là où elle est allée.


FIFA.com: L’équipe avec qui vous avez évolué lors de France 1998 était une équipe sensationnelle, avec de nombreux autres diplômés de l’Ajax à vos côtés. Pensez-vous que ce tournoi est une occasion manquée?


Clarence Seedorf: Jusqu’à présent, la mentalité néerlandaise était davantage axée sur le fait de bien jouer que de gagner. C’est quelque chose que j’ai toujours critiqué car il doit être amélioré. Ce que j’aime dans ce côté de l’Ajax, c’est que, quand ils sont en difficulté, ils n’essayent pas de rester beaux. Le ballon peut sortir tout droit du stade ou de l’avant, donc il peut aussi être plus pratique.


Tout le monde veut jouer au football, mais l’Italie a remporté quatre Coupes du Monde et la Hollande aucune, alors où est la vérité? Quel est votre choix en termes de type de mentalité que vous avez? Évidemment, les identités ne doivent pas être changées – vous devriez jouer un bon football et chercher à jouer conformément à votre philosophie, mais votre adversaire ne vous laissera pas toujours jouer comme vous le souhaitez. Que faites-vous alors? C’est là que réside le potentiel de croissance des Néerlandais.C

0Shares

Clarence Seedorf a nommé le milieu de terrain de 17 ans, vedette du succès Afcon des moins de 17 ans des Lions Indomptables, dans son équipe provisoire pour l’Egypte
Quand Steve Mvoue a réussi un tour du chapeau lors de la démolition 7-1 du Cameroun par la République centrafricaine lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations U-17 en Guinée équatoriale, ce joueur de 16 ans n’aurait jamais pu imaginer qu’il serait nommé dans l’équipe provisoire des Lions indomptables pour la Coupe d’Afrique des Nations un an plus tard.

Pourtant, après avoir remporté le mois dernier le tournoi de football avec le Cameroun en Tanzanie , le milieu de terrain de l’Azur Academy était un ajout surprise à l’équipe préliminaire de Clarence Seedorf pour le spectacle continental cet été.

Mvoue n’a peut-être pas encore fait ses débuts en tant que senior, mais il semble suivre les traces du quadruple joueur africain de l’année, Samuel Eto’o, qui a fait ses débuts dans l’équipe à l’âge de 16 ans, et des milieux de terrain Stephane Mbia et Alexander. Song, qui a emprunté le même chemin de jeunesse en 2005.

0Shares

La Coupe du Monde Féminine 2019 suscite l’enthousiasme dans le monde entier, alors que certains des plus grands talents du jeu conduiront leurs talents en France pour tenter de mener leur pays à la gloire.

Pays-Bas
Classement FIFA: 8ème
Meilleure Coupe du Monde: 16ème de finale (2015)
Entraîneur: Sarina Wiegman – L’ancien milieu de terrain a pris les rênes des Pays-Bas de manière permanente début 2017, après s’être établie comme l’une des joueuses les plus influentes de l’histoire du pays au cours de sa carrière. Elle n’a pas perdu de temps à mettre ses compétences en valeur et à décrocher le prix du «Meilleur entraîneur féminin de la FIFA» en 2017.
Joueur à surveiller: Vivianne Miedema- Malgré ses 22 ans, l’attaquant d’Arsenal Miedema est depuis longtemps l’un des joueurs les plus dangereux des Pays-Bas. Son total de 57 buts en seulement 74 comparutions devrait vous dire tout ce que vous devez savoir sur elle.
Étoile montante: Victoria Pelova, 19 ans – Après s’être distinguée dans les équipes masculines plus tôt dans sa carrière, Pelova exerce maintenant son métier auprès de l’Ajax, où elle continue d’impressionner. Elle a trébuché entre les moins de 19 ans et les seniors, mais espère maintenant consolider une place permanente dans le camp de Wiegman.
Attentes:  Les Pays-Bas n’ont pas encore présenté leur meilleur potentiel en Coupe du Monde, mais les supporters vont certainement s’attendre à de grandes choses cet été. Après avoir remporté le Championnat d’Europe 2017 et la Coupe Algarve 2018, ce groupe est maintenant légitimement considéré comme l’un des meilleurs au monde. 
Tout autre affaire? Pour une équipe aussi bonne, il est étonnant que ce ne soit que leur deuxième participation à une Coupe du monde, après avoir échoué à se qualifier pour les six premières itérations de la compétition.
Canada


Classement FIFA: 5ème
Meilleure Coupe du Monde: 4ème (2003)
Coach : Kenneth Heiner-Møller – Après avoir été forcé de prendre sa retraite anticipée après avoir eu une vilaine fracture à la jambe, Heiner-Møller a passé ses premiers jours de direction au Danemark, avant de partir prendre le contrôle du Canada en janvier 2018.
Joueur à surveiller: Christine Sinclair – Il y a beaucoup de talents parmi lesquels choisir dans les rangs du Canada, mais tous les yeux seront rivés sur la légende Christine Sinclair, âgée de 35 ans. Elle a marqué 181 buts pour l’équipe nationale et n’a besoin que de quatre autres pour battre le record d’Abby Wambach sur 184 frappes internationales. En tant que preneur de pénalité, elle pourrait bien le faire.
 
Étoile montante: Jordyn Huitema, 18 ans –  Encore une fois, il y a beaucoup de prétendants ici, mais l’attaquant du Paris Saint-Germain Huitema est le vainqueur. Elle a joué pour des équipes de jeunes et a déjà démontré ses compétences pour les seniors, avec six buts en 21 sorties à son actif.
Attentes: Ne vous y trompez pas, le Canada est là pour gagner. Ils ne perdront pas beaucoup de matches et chercheront à franchir une nouvelle étape et à consolider leur place en tant que champions. Ils ont souvent échoué à l’échelle mondiale, mais cette année pourrait être leur année.
Tout autre affaire? Ils ont de nombreuses étoiles offensives, mais la défense du Canada a été tout aussi impressionnante en 2019. Ils n’ont concédé qu’un seul but cette année et seulement quatre lors de leurs 13 derniers matchs.
Nouvelle-Zélande


Classement FIFA: 19
Meilleure Coupe du Monde: Phase de groupes (1991, 2007, 2011, 2015)
Coach: Tom Sermanni – Recrutement Sermanni, l’un des noms les plus en vue dans le domaine de la gestion, était un maître de la Nouvelle-Zélande. L’Écossais a beaucoup d’expérience à son actif, ayant dirigé l’Australie, le Canada et les États-Unis tout au long de ses 21 ans de carrière.
Joueur à surveiller:  Abby Erce g – Le défenseur central de la Nouvelle-Zélande a connu quelques années tumultueuses au sein de l’équipe. Elle a pris sa retraite en 2017, est revenue en 2018, trois mois plus tard, puis à nouveau en janvier 2019. La Nouvelle-Zélande la veut, et c’est compréhensible, car elle est l’une des meilleures de la NWSL dans son poste.
Étoile montante: Meikayla Moore, 22 ans – Moore est depuis longtemps un élément essentiel des Football Ferns. On vous pardonnerait donc d’avoir oublié qu’elle n’a que 22 ans. La défenseure joue son club de football pour le club allemand de Duisburg et avance à pas de géant devant de nombreux joueurs de son âge.
Attentes:  Ce groupe est certes une bonne équipe, mais la tâche qui les attend en France est énorme. Aucune équipe néo-zélandaise, homme ou femme, n’a jamais remporté un match de Coupe du Monde, alors que l’équipe féminine faisait partie de la quatrième compétition par le passé. Remporter le trophée serait bien, mais une victoire solitaire serait un moment historique.
Tout autre affaire? Fin 2018, lors de la Coupe des Nations de l’OFC, la Nouvelle-Zélande a réussi à marquer 43 buts à couper le souffle en seulement cinq matchs (oui, vous avez bien lu). Les objectifs ne seront pas si faciles à atteindre cet été, mais ils arriveront certainement avec une certaine confiance.

Cameroun


Classement FIFA: 46ème
Meilleure Coupe du Monde: 16ème de finale (2015)
Entraîneur: Alain Djeumfa – Le Cameroun a subi un changement radical en recrutant Djeumfa pour remplacer son ancien directeur, Joseph Ndoko, en janvier, mais les Indépendantes Lionnes font confiance à l’ancien entraîneur, qui a déjà dirigé des clubs d’élite du Cameroun.
Joueur à surveiller: Madeleine Ngono Mani – La meilleure marqueuse camerounaise a beaucoup d’expérience en Coupe du Monde. Elle a fait ses débuts dans l’équipe en 2002. Elle a inscrit le but gagnant d’aider le Cameroun à sortir des phases de groupes en 2015, et Ngono Mani sera certainement impatiente pour un spectacle similaire cette fois-ci.
Étoile montante: Alexandra Takounda, 18 ans – Peu de joueurs au Cameroun ont suscité un enthousiasme comparable à celui de Takounda. Elle a marqué 32 buts dans la ligue nationale pour Éclair de Sa’a la saison dernière et elle semble prête à prendre la relève de Ngona Mani une fois que l’attaquant vétéran a raccroché.
Attentes: Après avoir surpris les fans en sortant de la phase de groupes en 2015, le Cameroun saura qu’un exploit similaire serait extraordinaire en France. Avec le Canada et les Pays-Bas dans leur groupe, battre la Nouvelle-Zélande est indispensable pour espérer une longue période cette année.
Tout autre affaire? Gardez un œil sur l’attaquant de 26 ans Gaëlle Enganamouit. Elle a dominé le tournoi de 2015, gagnant le surnom de ‘Train de marchandises’ parmi les fans canadiens. Elle est joueuse autonome depuis son départ de Malaga en avril 2019, mais l’ancienne joueuse africaine de l’année sait toujours comment amener ses fans sur ses pieds.

Calendrier du groupe E

Date Les équipes Coup d’envoi Lieu
10 juin 2019 Canada vs Cameroun 21h Stade de la Mosson, Montpellier
11 juin 2019 Nouvelle-Zélande vs Pays-Bas 15h Stade Océane, Le Havre
15 juin 2019 Pays-Bas vs Cameroun 15h Stade du Hainaut, Valenciennes
15 juin 2019 Canada vs Nouvelle-Zélande 21h Stade des Alpes, Grenoble
20 juin 2019 Pays-Bas vs Canada 18h Stade Auguste-Delaune, Reims
20 juin 2019 Cameroun vs Nouvelle-Zélande 18h Stade de la Mosson, Montpellier
0Shares

Michaela Abam a inscrit un triplé alors que l’ équipe féminine camerounaise avait décimé Murcia 8-0 lors du match amical de mardi à Pinatar Arena.

Les Africains affrontaient la deuxième division espagnole alors qu’ils cherchaient à capitaliser sur la victoire de 4-0 qu’ils avaient remportée contre Levante jeudi dernier lors de la préparation à la Coupe du Monde Féminine.

Abam a lancé le bal pour le festin de buts lorsqu’elle a ouvert le score aux Indomptables Lionnes 24 minutes après le début du match.

0Shares