Le Blog Dédier au Nouvelle Technologies

A-la-une

[og_img]

À partir de demain 777 supermarchés en Californie, Illinois, Indiana, Iowa et Nevada va commencer à stocker les aliments impossible substitut de viande à base de plantes.

La levée de fonds de 500 millions de dollars que la société a clôturée en mars a alimenté l’augmentation de la distribution et la volonté d’élargir sa gamme de produits et son empreinte géographique au niveau national et international.

Une partie de cet argent soutient les débuts de la société dans des magasins comme Albertsons, Jewel-Osco, Pavilions, Safeway et Vons.

Au total, l’entreprise a annoncé qu’elle serait présente dans près de 1 000 épiceries d’ici demain. Cela comprend tous les Albertsons, Vons, Pavilions et Gelson’s Markets en Californie du Sud; tout Safeway magasins dans le nord de la Californie et du Nevada; Les magasins Jewel-Osco à Chicago, dans l’est de l’Iowa et dans le nord-ouest de l’Indiana; Magasins Wegmans sur les marchés de la côte Est et du Fairway à New York et aux alentours.

Depuis ses débuts en septembre, la société a déclaré qu’il s’agissait de l’article numéro un vendu aux endroits où il était disponible sur les côtes est et ouest.

Les paquets de 12 onces de la société sont vendus entre 8,99 $ et 9,99 $ et elle prévoit d’introduire prochainement le Impossible Burger dans encore plus de magasins du pays.

« Nous avons toujours prévu une augmentation spectaculaire du commerce de détail pour 2020 – mais avec de plus en plus d’Américains qui mangent à la maison, nous avons reçu des demandes de détaillants et de consommateurs », a déclaré Impossible Foods » Le président Dennis Woodside, dans un communiqué. «Nos partenaires de vente au détail existants ont réalisé des ventes record d’Impossible Burger au cours des dernières semaines, et nous nous déplaçons le plus rapidement possible pour nous étendre aux détaillants à l’échelle nationale.»

Même si la société a annoncé son expansion, elle a pris des mesures pour apaiser les préoccupations des consommateurs concernant les processus en place dans ses installations de fabrication.

Aliments impossibles a déclaré qu’il avait institué des politiques de travail obligatoire à domicile pour tous ses employés qui peuvent faire du télétravail; visiteurs restreints à ses installations et celles exploitées par des coproducteurs; interdit tous les déplacements professionnels; et mis en œuvre de nouvelles procédures de désinfection et de désinfection sur ses lieux de travail.

« Notre priorité n ° 1 est la sécurité de nos employés, clients et consommateurs », a déclaré Woodside. «Et nous reconnaissons notre responsabilité pour le bien-être de notre communauté, y compris l’ensemble de la baie de San Francisco, notre réseau mondial de fournisseurs et de clients, des millions de clients et des milliards de personnes qui comptent sur les fabricants de produits alimentaires pour produire des fournitures en cas de besoin. « 

La société a déclaré qu’elle poursuivait ses initiatives de recherche et développement; accélérer la rampe de ses installations de production; et se déplaçant pour commercialiser largement ses produits Impossible Sausage et Impossible Pork.

Impossible Foods a levé 1,3 milliard de dollars auprès d’investisseurs, dont Mirae Asset Global Investments, Khosla Ventures, Horizons Ventures et Temasek.



[ad_2]

Source link

0Shares

[og_img]

Savvy, une coopérative de soins de santé, vient de lever un montant non divulgué de financement de Indie.vc.

Établi comme une coopérative qui partage les bénéfices avec ses utilisateurs, Savvy connecte les patients avec les entreprises de soins de santé et d’autres fournisseurs qui cherchent à mieux servir les gens grâce à des produits et services. Les patients peuvent participer à des concerts rémunérés comprenant des tâches telles que des entretiens, des groupes de discussion et des tests utilisateurs.

Savvy est constituée en coopérative multipartite. Ces parties prenantes sont réparties en quatre catégories: les patients, les employés de Savvy, les fondateurs et les investisseurs. Jusqu’à présent, Savvy a été entièrement démarré et soutenu par ses revenus, a déclaré Jen Horonjeff, PDG de Savvy, à TechCrunch par e-mail.

« Mais comme de plus en plus d’entreprises constatent que les informations des patients sont essentielles pour aider leurs solutions de soins de santé à s’adapter au marché des produits, nous devons intensifier nos opérations pour répondre à la demande », a-t-elle déclaré. «Ce financement nous permettra d’élargir nos offres, de soutenir davantage d’entreprises et, à son tour, d’améliorer la vie d’un nombre incalculable de patients.»

Les coopératives peuvent souvent rencontrer des difficultés pour lever des fonds de capital-risque. C’est parce que leurs modèles commerciaux ne correspondent généralement pas aux incitations des capital-risqueurs traditionnels, m’a précédemment expliqué Horonjeff.

«Je dois dire que beaucoup d’investisseurs ne sont tout d’abord pas curieux», a-t-elle déclaré. « Et ceux qui sont curieux – et nous avons emprunté le chemin avec des gens comme ça – pensent que nous sommes cette nouvelle chose cool, mais ne comprennent tout simplement pas comment cela va évoluer avec le reste de leur fonds. Il n’existe donc pas de mécanismes efficaces pour combler l’écart entre ce que les gens savent et ce à quoi pourrait ressembler la nouvelle économie. »

Pour Indie.vc, qui adopte déjà une approche non traditionnelle du capital-risque, les coopératives s’inscrivent dans la vision de l’entreprise. Indie.vc, qui vise à être le dernier investissement que ses fondateurs doivent faire, s’adresse aux startups avec des fondateurs qui valorisent la préservation de la nationalité et de la propriété.

Comme l’a déclaré Bryce Roberts, fondateur d’Indie.vc, dans un communiqué, « Savvy représente tout ce que nous aimerions voir dans l’avenir des entreprises à impact – propriété partagée, perspectives diverses et incitations alignées, s’attaquant à l’une des plus grandes industries de la planète. »



[ad_2]

Source link

0Shares

[og_img]

Technologies des prix, l’exploitant du site de comparaison de prix Price.com et de son extension de navigateur associée, ajoute une fonctionnalité pour afficher la disponibilité des produits pour quelques articles essentiels qui ont eu des problèmes d’approvisionnement causés par l’épidémie de COVID-19 aux États-Unis.

Des produits tels que l’aspirine, l’acétaminophène, les mouchoirs, le désinfectant pour les mains, l’ibuprofène, le savon de riz, la soupe, le papier hygiénique et d’autres articles seront présentés sur le site Web de la société avec leur disponibilité chez les vendeurs en ligne.

« Nous suivons à quel point les fournitures essentielles de COVID-19 deviennent difficiles à trouver en ligne », a écrit la société dans un article de blog. «Par conséquent, nous mettons à jour la disponibilité des produits en temps réel pour ces éléments essentiels. Nous lançons une première version de cette fonctionnalité et prévoyons de continuer à étendre / affiner les fonctionnalités de cette fonctionnalité dans les semaines à venir. »

Lancé en 2016, Price.com est en quelque sorte un concurrent des services comme Honey, le service de shopping discount en ligne acquis par PayPal l’année dernière.

Selon CrunchBase la société est soutenue par une multitude d’investisseurs en phase de démarrage, dont Dave McClure, le fondateur de 500 Startups; Plug and Play Ventures, Social Capital et VentureSouq.



[ad_2]

Source link

0Shares

[og_img]

La pandémie de COVID-19 a conduit à des résultats différents pour différentes entreprises. Alors que certains en ont profité (pensez à Zoom, Facebook et démarrage de bidet Tushy), d’autres ont été durement touchés et employés licenciés afin de survivre. Mais il y en a qui se situent quelque part au milieu. Selon la PDG Oliver Cameron, la start-up de conduite autonome Voyage estime qu’elle n’en bénéficie pas explicitement, mais elle ne risque pas non plus de tomber en panne.

La réponse de Cameron à la pandémie s’articule autour de trois domaines: l’exploitation des passagers, la technologie et la création d’entreprise. Bien que les opérations se soient arrêtées, Voyage va de l’avant avec sa technologie et a fait évoluer l’entreprise vers un environnement de travail à distance à 100%. Avec un monde post-pandémique à l’esprit, Cameron envisage une demande accrue de véhicules autonomes.

Avant que COVID-19 ne soit déclaré pandémie, Voyage avait déjà suspendu ses opérations de consommation, qui desservent principalement les personnes âgées dans les communautés de retraite.

«Nous l’avons fait parce que, de toute évidence, les personnes âgées sont touchées de manière disproportionnée par cela et il serait horrible pour Voyage d’être patient zéro dans la communauté des retraités et c’est quelque chose que nous fonctionnions avec une abondance de prudence», explique Cameron. « Nous avons donc suspendu nos opérations très tôt du point de vue du service à la clientèle et nous ne les ouvrirons pas avant un certain temps. Il est difficile de dire à quel moment particulier, car il semble que le consensus soit que ce sera une ouverture progressive de l’économie, ce qui signifie que certaines populations seront bien pour retourner au travail et il y en aura qui seront considérablement impactées, comme les seniors, qui sont effectivement verrouillés pendant une longue période de temps. Nous ne sommes donc pas pressés de remettre cela en marche avant d’avoir entendu la communauté elle-même que c’est OK de le faire. « 

Malgré le hiatus des opérations, Voyage exécute toujours des simulations et utilise une variété d’outils de test automatisés pour déterminer s’il progresse. Par exemple, Voyage utilise l’automatisation pour tester les régressions de perception. Un défi dans la perception est les faux positifs et les faux négatifs – c’est-à-dire, voir quelque chose qui n’est pas là ou ne pas voir quelque chose qui est là, explique Cameron.

«Et nous avons cet outil plutôt cool qui nous permet de surveiller à chaque version de perception si nous constatons des régressions basées sur les performances de perception dans le passé», dit-il. « Nous n’avons pas besoin d’être là dans le monde réel pour voir cela. Nous pouvons simplement dire instantanément si c’est le cas. »

Voyage a également un moyen de tester différentes permutations d’environnements pour voir comment son logiciel de planification et de prédiction peut gérer différents scénarios. Ensuite, bien sûr, il utilise des outils de simulation plus traditionnels fournis par Intuition appliquée.

« Mais nous ne nous leurrons pas en pensant que la simulation ou les tests automatisés compensent tous les tests du monde réel apportés à la table », a déclaré Cameron. « Ce n’est pas le cas, et il va certainement y avoir du temps que nous devrons passer une fois que nous reprendrons la route, en résolvant des problèmes que nous ne pouvions tout simplement pas trouver en raison de notre absence. »

Du point de vue de l’entreprise et du personnel, Voyage est également passé à une entreprise de télétravail. Cela n’a pas été une distraction, selon Cameron, depuis que Voyage a adopté le travail à distance il y a quelque temps.

« Nous avons de la chance de pouvoir résister à la tempête », a déclaré Cameron. « Nous avons une bonne quantité d’argent à la banque et, heureusement, nous avons levé à une heure raisonnable – à la fin de l’année dernière – donc nous allons bien. »

De nombreuses entreprises de l’écosystème technologique ont été obligées de licencier des employés en raison de la pandémie de COVID-19. Le voyage, cependant, ne sera apparemment pas l’un d’eux. Comme l’a noté Cameron, Voyage a amassé 31 millions de dollars en septembre.

« Il y a eu beaucoup de discussions sur les grandes entreprises qui résisteront à cela et les entreprises qui allaient mourir de toute façon mourront. Je suis sûr qu’il y a du vrai là-dedans, mais en partie c’est juste de la chance. En partie, vous avez élevé à un moment que vous ne saviez pas important, mais qui s’est avéré très important. Et, vous savez, notre brûlure a toujours été faible par rapport aux autres dans l’espace. Pour nous, nous avons toujours été frugaux, et il s’avère que c’est assez important dans une pandémie. »

Malgré le fait que Voyage utilise la simulation, ses tests automatisés et un compte bancaire sain, la pandémie est toujours une complication majeure.

«Je pense que cela doit faire reculer tout le monde», déclare Cameron. «Je pense qu’il y a un spectre et il y a des entreprises qui devraient en bénéficier. Nous avons vu avec Zoom qu’ils en bénéficieraient. Outils de travail à distance, ils en bénéficieront. Et puis vous allez dans l’autre sens jusqu’à la fin du spectre – ceux qui sont activement impactés comme les compagnies aériennes, le covoiturage, les scooters et je pense que nous sommes quelque part au milieu. La raison pour laquelle nous sommes au milieu est parce que dans un monde post-virus, je suis presque sûr que les comportements changent. C’est à déterminer sur la durée de ces comportements, mais il est clair que les comportements vont changer. « 

Dans ce monde où les comportements changent, Cameron parie que les voitures sans conducteur ajouteront plus de valeur que les services de transport traditionnel. Dans un monde où les gens hésitent encore à monter dans une voiture avec des étrangers, une voiture sans conducteur atténuerait ces craintes, dit-il.

« À court terme, tout le monde est touché », dit-il. «Il y a un ralentissement dans tout. À moyen et long terme, tout ira bien, car je pense que la demande est toujours là pour les véhicules sans conducteur et encore plus pour ceux qui sont affectés de manière disproportionnée. »



[ad_2]

Source link

0Shares
Michaela Abam s’envole vers une nouvelle destination. L’attaquante des Lionnes indomptables a déposée ses valises en Espagne et va évoluer désormais pour le Betis Seville.
Après une saison difficile du côté du Paris FC en France, la jeune attaquante poursuit sa carrière du côté de l’Espagne. M/ichaela Abam a signé un contrat d’un an et une autre année en option.
La joueuse de 22 ans va au devant d’un nouveau challenge, après celui de Sky Blu, Paris FC.
0Shares
Le mercato en ligue 1 s’achève le 02 septembre prochain, le magazine français l’Equipe a dévoilé le top 10 des transferts les plus chers de l’Histoire de l’OM. Si Payet avec 29,3 millions d’euros est le joueur le plus cher de Marseille, le camerounais Stéphane Mbia fait partie de ce top 10. L’ancien capitaine des lions indomptables est classé 10e. Mbia a été acheté à Rennes pour 12 millions d’euros.
Voici le top 10
1-Dimitri Payet (29,3 millions d’euros)Un an et demi après son départ de Marseille pour West Ham, Dimitri Payet fait son retour sur la Canebière. Pour faire revenir le Réunionnais, l’OM débourse un peu moins de 30 millions d’euros. Le record absolu pour le club.
2-Kevin Strootman (25 millions d’euros)Fin août 2018, pour recruter Strootman, chouchou de Rudi Garcia, l’OM consent un effort financier en déboursant 25 millions d’euros, plus trois de bonus. Son salaire est estimé à 4,5 millions d’euros net par an.
3- Lucho Gonzalez (19 millions d’euros)Il restera l’un des chouchous du Vélodrome. En 2009, Lucho Gonzalez arrive de Porto pour 19 millions d’euros. Il sera notamment sacré champion de France avec l’OM en 2010.
4- Duje Caleta-Car (19 millions d’euros)Le jeune (22 ans) et athlétique Duje Caleta-Car arrive à l’OM après la Coupe du monde. L’OM paye 19 millions d’euros au Red Bull Salzbourg pour acheter le vice-champion du monde croate.
5- André-Pierre Gignac (16 millions d’euros)En 2010, après trois saisons à Toulouse, Gignac rejoint l’OM pour 16 millions d’euros. Après des débuts compliqués, il repart de Marseille en 2015 en ayant conquis le Vélodrome.
6- Loïc Rémy (15,5 millions d’euros) Gignac n’est pas le seul attaquant recruté en 2010. L’OM fait aussi venir Rémy de Nice pour 15,5 M€. Le joueur, formé à Lyon, aura moins de réussite que Gignac et quittera le club en 2013, sans s’être vraiment imposé.
7- Kostas Mitroglou (15 millions d’euros)Le 31 août 2017, l’OM annonce l’arrivée de Mitroglou depuis Benfica. Montant de la transaction : 15 millions d’euros. De l’argent pas franchement bien dépensé pour un joueur qui ne s’est jamais adapté. En janvier dernier, il a été prêté au Galatasaray.
8- Dario Benedetto (14 millions d’euros)Toujours à la recherche d’un attaquant efficace, l’OM jette son dévolu sur l’Argentin Dario Benedetto. Après plusieurs semaines de tractation, le joueur quitte Boca Juniors contre un chèque de 14 millions d’euros.
9- Hatem Ben Arfa (12 millions d’euros)En 2008, Hatem Ben Arfa arrive de Lyon, précédé d’une réputation flatteuse. Marseille paye 12 millions d’euros pour s’attacher les services du jeune prodige français, qui ne s’imposera finalement pas à l’OM, où il passe trois saisons.
10- Stéphane Mbia (12 millions d’euros)En 2009, Mbia quitte Rennes pour l’OM, pour 12 millions d’euros.
0Shares
Après l’élimination des Lions indomptables du Cameroun en huitièmes de finale de cette Coupe d’Afrique des Nations Total Egypte 2019, Idriss Carlos Kameni se tourne désormais vers la promotion du tournoi inter paroisse pour oublier l’échec.
Dans une interview accordée au quotidien Le jour en kiosque le 15 juillet 2019, le gardien de but camerounais Idriss Carlos Kameni pense qu’il faudrait tirer des leçons de la récente disqualification de son pays afin de pouvoir se relever.
« On a tout donné et malheureusement, on n’a pas permis à notre peuple de vivre le rêve qu’il a connu par le passé. Sportivement, il faut l’accepter. Il va falloir apprendre des erreurs commises pendant cette compétition pour pouvoir donner le meilleur aux prochaines échéances », a relevé le double champion d’Afrique 2000 et 2002.
C’est pour oublier cet échec qu’Idriss Carlos Kameni s’est converti en promoteur du mini tournoi inter paroisse dans l’optique de regrouper les jeunes talents et promouvoir les valeurs de paix et d’amitié.
« De par ma foi chrétienne, j’ai pensé à un moment regrouper ces jeunes qui m’entourent, qui m’accompagnent tous les jours avec des prières pour pouvoir vivre un moment de gaité. C’est ce qui a motivé cette initiative », a expliqué l’ancien joueur d Malaga.
A la question de savoir s’il pense avoir atteint son objectif, le doyen des Lions indomptables dit être satisfait de l’engouement qu’expriment ces jeunes pour le football bien qu’ils fassent partie des paroisses.
«  Ce sont vraiment des croyants qui travaillent dans les paroisses, qui ont profité de cette journée pour taper dans le ballon .C’est cette mixture qui permet aux gens de pouvoir passer des moments agréables », soutient l’ancien joueur de Espanyol de Barcelone.
Pour l’international footballeur, il n’a pas attendu l’élimination des Lions à la CAN pour s’engager activement dans sa fondation.
« Ma vie, je l’ai remise à Dieu depuis que suis un homme conscient .Je ne pouvais pas le faire étant bébé. Du moment où je distingue le bien du mal, il fallait que le Seigneur prenne soin de moi. Ce n’est pas à la fin d’une compétition que je pense au Seigneur. Je le fais tout instant de ma journée », a conclu le joueur formé à la  Kadji Sports Academy  dans les colonnes du journal d’Haman Mana.
0Shares

A en croire des sources, c’est aux environs de 23 heures ce vendredi 31 mai 2019, qu’une forte détonation a été entendue dans les installations de la SONARA, situées dans la périphérie de Limbé, la ville balnéaire de la Région du Sud-Ouest. A en croire des sources, c’est aux environs de 23 heures ce vendredi 31 mai 2019, qu’une forte détonation a été entendue dans les installations de la SONARA, situées dans la périphérie de Limbé, la ville balnéaire de la Région du Sud-Ouest.Les premières informations collectées par téléphone auprès de certains responsables techniques de la SONARA, laissent croire que tout serait parti d’ une explosion accidentelle d’un bac à pétrole au niveau du quai loin de l enceinte de l’immeuble siège…

Au moment de mettre cette brève en ligne, il n y avait toujours pas de communication officielle sur cet incendie.

0Shares

WOWAPP est un logiciel de messagerie instantanée pour Smartphones. Il permet aux utilisateurs de communiquer avec leurs contacts possédant ou non le logiciel sur leurs smartphones et qui permet aussi d’effectuer d’appel et envoyer de SMS.

 Cette application mobile est disponible pour BlackBerry, iPhone, Nokia et Android. L’utilisation de ce logiciel est gratuite pour les téléphones ayant un forfait permettant l’accès à Internet.

Cette meme application vous génère des commissions à chaque fois que vous invitez un de vos contact s’enregistrer.
vous recez aussi des commissions chaque fois que votre invité souscrit à un service payant.

Il existe 6 façons de gagner de l’argent avec wowapp 

Decouvrez maintenant la Structure des commissions et des paiement

1) Revenus sur des jeux vidéos.

Gagnez des WowCoins en jouant aux jeux gratuits et en visionnant l’annonce qui est affichée avant le début du jeu.

L’utilisateur gagne 20% de ses propres revenus publicitaires.

  • Génération 1 = 20% (leur sponsor)
  • Génération 2 = 12,5% (leur sponsor, sponsor)
  • Génération 3 = 6,25% (leur sponsor, sponsor, sponsor)
  • Génération 4 = 3.12% (et ainsi de suite jusqu’à la 8ème génération)
  • Génération 5 = 1,56%
  • Génération 6 = .78%
  • Génération 7 = 0,39%
  • Génération 8 = 0,39%

2) Boutique en ligne

Gagnez des WowCoins en achetant en ligne. Appuyez sur Go Shop! bouton dans l’onglet Bénéfices de notre application mobile WowApp ou connectez-vous à votre compte WowApp.com depuis votre ordinateur et commencez à magasiner! Chaque fois que vous achetez quelque chose chez nos partenaires, vous obtenez un remboursement et réussissez dans le monde entier.

L’utilisateur gagne 50% de ses propres revenus publicitaires.

Faire le bien: 5% (ceci va à l’organisme de bienfaisance de votre choix)

  • Génération 1 = 10% (leur sponsor)
  • Génération 2 = 5% (leur sponsor, sponsor)
  • Génération 3 = 2,5% (leur sponsor, sponsor, sponsor)
  • Génération 4 = 1,25% (et ainsi de suite jusqu’à la 8ème génération)
  • Génération 5 = 0,625%
  • Génération 6 = .313%
  • Génération 7 = 0,156%
  • Génération 8 = 0,156%

3) Gagnez des WowCoins en faisant des appels payants.

 Avec WowApp, vous pouvez facilement appeler des mobiles et des lignes fixes en dehors de WowApp à des tarifs parmi les plus bas. Chaque appel WowApp payé vous rapporte des WowCoins et fait du bien dans le monde.

L’utilisateur récupère 10% en Wowcoins (cela peut être converti comme montré plus tard)

Faire le bien: 2% (ceci va à l’organisme de bienfaisance de votre choix)

  • Génération 1 = 5% (leur sponsor)
  • Génération 2 = 2,5% (leur sponsor, sponsor)
  • Génération 3 = 1,25% (leur sponsor, sponsor, sponsor)
  • Génération 4 = 0,63% (et ainsi de suite jusqu’à la 8ème génération)
  • Génération 5 = 0,31%
  • Génération 6 = 0,16%
  • Génération 7 = 0,08%
  • Génération 8 = 0,08%

4) Gagnez des WowCoins en complétant des activités.

 Gagnez instantanément des WowCoins en effectuant des activités amusantes et intéressantes, telles que regarder une vidéo, répondre à un sondage, installer une application, etc.

L’utilisateur gagne 50% des revenus de la société en WowCoins

Faire le bien: 5% (ceci va à l’organisme de bienfaisance de votre choix)

  • Génération 1 = 10% (leur sponsor)
  • Génération 2 = 5% (leur sponsor, sponsor)
  • Génération 3 = 2,5% (leur sponsor, sponsor, sponsor)
  • Génération 4 = 1,25% (et ainsi de suite jusqu’à la 8ème génération)
  • Génération 5 = 0,62%
  • Génération 6 = 0,31%
  • Génération 7 = 0,15%
  • Génération 8 = 0,15%

5) Gagnez des WowCoins en ouvrant votre téléphone. 

Activez les annonces Lockscreen et chaque fois que vous ou un membre de votre réseau ouvrez son téléphone, vous gagnez des WowCoins.

L’utilisateur gagne 50% de ses propres revenus publicitaires.

Faire le bien: 5% (ceci va à l’organisme de bienfaisance de votre choix)

  • Génération 1 = 10% (leur sponsor)
  • Génération 2 = 5% (leur sponsor, sponsor)
  • Génération 3 = 2,5% (leur sponsor, sponsor, sponsor)
  • Génération 4 = 1,25% (et ainsi de suite jusqu’à la 8ème génération)
  • Génération 5 = 0,62%
  • Génération 6 = 0,31%
  • Génération 7 = 0,15%
  • Génération 8 = 0,15%

6) revenus publicitaires

Gagnez des WowCoins en discutant, en faisant des appels gratuits, en partageant des fichiers et bien plus encore. Avec WowApp, vous pouvez facilement contrôler si et comment vous voyez la publicité. Chaque annonce que vous voyez vous rapporte des WowCoins et fait du bien dans le monde.

L’utilisateur gagne 20% de ses propres revenus publicitaires.

Faire le bien: 5% (ceci va à l’organisme de bienfaisance de votre choix)

  • Génération 1 = 20% (leur sponsor)
  • Génération 2 = 12,5% (leur sponsor, sponsor)
  • Génération 3 = 6,25% (leur sponsor, sponsor, sponsor)
  • Génération 4 = 3.12% (et ainsi de suite jusqu’à la 8ème génération)
  • Génération 5 = 1,56%
  • Génération 6 = .78%
  • Génération 7 = 0,39%
  • Génération 8 = 0,39%

Stratégie WowApp

Le Plan de compensation de WowApp

La stratégie avec WowApp est simple. Partagez votre lien d’affiliation avec autant de personnes que vous le pouvez. Vous devenez alors leur parrain de première génération et tirez le meilleur parti de leurs activités génératrices de revenus. Lorsqu’ils partagent WowApp avec leurs amis, ils forment alors la première génération et vous la deuxième génération, et ainsi de suite jusqu’à la huitième génération, comme indiqué ci-dessus.

N’oubliez pas que vous recevez également des commissions sur vos propres activités. Assurez-vous donc d’utiliser WowApp aussi souvent que vous le pouvez et d’accomplir toutes les tâches. Activer les annonces Lockscreen. Jouez aux jeux gratuits. Lorsque vous magasinez en ligne, assurez-vous que des récompenses sont offertes dans l’onglet Gains sous Go Shop! Effectuez certaines tâches avec Instant Earn.

Dans un article de blog ultérieur, je donnerai davantage de suggestions, mais pour l’instant, dites simplement à vos amis, à votre famille et à vos collègues que vous avez trouvé WowApp la meilleure application de messagerie du moment et que les tarifs d’appel sont les plus bas que vous ayez vus. Dites-leur que vous allez l’utiliser exclusivement. Tout cela est vrai avec moi. Une fois que vous aurez expérimenté WowApp, vous constaterez que cela est également vrai pour vous.

Le Potentiel de gain avec WowApp

Vos revenus dépendent de vous, de la taille de votre réseau et des activités auxquelles vous participez. Plus vous utiliserez de WowApp, plus vous gagnerez de personnes sur votre réseau.

Ce n’est pas un schéma rapide pour devenir riche. Il n’y a pas de frais d’inscription, ni de frais mensuels ou d’achats requis. La majeure partie des revenus est de centimes à la fois. Mais ces quelques sous peuvent s’additionner et ne faire que penser à toutes les personnes qui utilisent des applications de messagerie pour rester en contact.

Il y a maintenant près d’un milliard d’utilisateurs WhatsApp, 800 millions d’utilisateurs Messenger, 650 millions d’utilisateurs WeChat, 300 millions d’utilisateurs Skype.

WowApp bat environ 5 fois les tarifs de Skype et aucune autre application de messagerie ne paie leurs utilisateurs pour utiliser les leurs.

WowApp est sortir le 26 octobre 2015. Le 1er décembre de la meme année, il y avait 100 000 utilisateurs WowApp. Un mois plus tard, le 1er janvier 2016, il y avait 500 000 utilisateurs WowApp et, au 26 janvier, plus de 900 000 utilisateurs WowApp. WowApp se répand comme une traînée de poudre.

Donc, à quoi s’attendre, c’est qu’après avoir créé votre profil, vous invitiez quelqu’un d’autre à vous rejoindre. Vous discutez, parlez ou par vidéo, essayez les fonctions et vous êtes émerveillé par la qualité de l’appel.

Le lendemain matin, vous vous réveillez et ouvrez l’application et vous recevez un avis indiquant qu’un couple WowCoins a été ajouté. Cool tu viens de gagner quelques centimes. Lorsque vous ajoutez plus de personnes et commencez à développer votre réseau, plus de personnes utiliseront WowApp et vous gagnerez plus de commissions sur leur utilisation.

Ainsi, vous pourriez le voir atteindre 10 pièces puis 100 pièces puis 1 000 pièces par jour.

Pensez simplement qu’après un certain temps, vous pourriez avoir ces 390 625 personnes dans votre réseau et si chacune d’elles ne vous rapporte que 1 ¢ de commissions. C’est un énorme $ 3,906 USD! Est-ce par jour, une semaine, un mois?

Pour être honnête, il est tellement difficile de calculer ce que quelqu’un peut gagner en ce moment. Il y a tellement de variables. Je vois simplement cela comme une opportunité fantastique pour ceux qui souhaitent se lancer. Mais j’ai mis en place une calculatrice de gains pour vous donner une idée de la façon dont cela fonctionne.

WowApp est certainement unique en ce sens que vous pouvez vous inscrire gratuitement et l’utiliser gratuitement tout en gagnant de l’argent.

Pour les questions fréquemment posées sur les revenus, consultez cette FAQ sur WowApp.

0Shares

Les produits dérivés provenant de la transformation de la noix de coco, c’est peut-être pour bientôt pour le marché camerounais et celui de la sous-région Afrique centrale. Le projet devrait sortir des fonds baptismaux « dans les prochains mois » sous les auspices de la société singapourienne Asia Plantation Capital (APC) dont une délégation qui a rencontré les autorités de ce pays le 13 mai 2019. Une  production dédiée notamment à la  cuisine, à la diététique et à l’industrie cosmétique.

Conduite par Stéphane Leterrier, le directeur du développement d’Asia Plantation Capital, cette délégation a notamment eu des échanges avec le ministre du Commerce Luc Magloire Mbarga Atangana. Occasion pour les investisseurs singapouriens de présenter leur projet aux autorités camerounaises. « Ce projet vise la production et la transformation de la noix de coco sur 20 000 hectares près d’Ebolowa dans le Sud pays, la création des emplois et la protection de l’environnement » indiquera-t-il.

Un projet selon le gouvernement qui correspond à la vision du développement impulsée au sommet de l’Etat qui met l’accent sur la transformation locale afin d’apporter une valeur ajoutée à l’économie nationale, non seulement en matière de transfert de technologies, mais aussi, la création des emplois et le renflouement des caisses de l’Etat à travers le paiement des impôts et taxes.

La vision gouvernementale à l’horizon 2025 table pour une transformation  de 50% au moins de la production locale des matières premières. APC commercialise des essences de plantes ou de bois tropicaux et d’autres produits agroalimentaires exploite 126 plantations, principalement situées en Asie avec à la clé des milliers d’emplois. Le coût de ce projet qui pourrait bénéficier de la loi sur l’incitation privée à l’investissement n’a pas été révélé.

0Shares