Le Blog Dédier au Nouvelle Technologies

La start-up américaine Local Motors ambitionne de révolutionner les transports publics avec Olli 2.0, une navette autonome imprimée en 3D au design futuriste et dotée de technologies dernier cri.

Alors que Tesla, Google ou encore Uber se ruent sur le marché des taxis autonomes, le constructeur automobile Local Motors voit l’avenir de la mobilité urbaine dans les transports publics. La start-up américaine a donc dévoilé Olli, sa petite navette électrique et sans chauffeur… imprimée en 3D.

Une navette à la pointe de la technologie

Local Motors, une société automobile spécialisée dans l’impression 3D de véhicules, a développé une navette électrique pas comme les autres. Baptisé Olli, le mini-bus a fait sa première apparition en 2016 avec un prototype déjà prometteur. Trois ans plus tard, sa petite sœur Olli 2.0 se dévoile.

Olli n’a rien d’un bus électrique traditionnel. Dotée d’une trentaine de capteurs, d’écrans digitaux, de micros et d’enceintes, la navette permet à ses usagers de communiquer avec elle pour lui communiquer leur destination. Ils pourront également interagir avec son ordinateur de bord pendant leur voyage, pour demander l’heure d’arrivée ou pour obtenir des conseils sur les restaurants du quartier, entre autres.

Pour les créateurs, la personnalisation est l’un des atouts phares de ce projet. Grâce à l’impression 3D, les caractéristiques de la navette peuvent être adaptées de multiples façons. La société affirme pouvoir répondre à toutes les demandes spécifiques des clients : « Nous pouvons faire pratiquement tout ce qu’ils souhaitent avec les bons partenaires », indique ainsi John B. Rogers, PDG de Local Motors. La version 2.0 dispose d’un nombre modulable de sièges et peut en accueillir jusqu’à 12. Pour une ambulance, par exemple, l’espace peut être réaménagé pour laisser de la place aux lits des patients et aux équipements.

Un véhicule né de multiples collaborations

Pour équiper sa navette connectée, Local Motors s’est entouré de partenaires solides. Depuis son premier prototype Olli 1.0, c’est la société IBM qui fournit la plateforme d’intelligence artificielle à la start-up. Le développement et la fabrication des différentes pièces de leurs véhicules reposent sur un réseau constitué d’une multitude de micro-usines et de laboratoires. Pour son premier prototype, Local Motors a même eu recours à un challenge lancé aux designers du monde entier ; c’est le Colombien Edgar Sarmiento qui a été sélectionné pour dessiner Olli 1.0.

La start-up, quant à elle, se concentre sur la conception 3D, ce qui lui permet de produire ses véhicules en quelques semaines.

Olli 1.0 est actuellement utilisée dans plusieurs bases militaires et campus américains. Avec sa vitesse maximale de 40km/h, la navette devrait bientôt être déployée dans d’autres zones de circulation lente, et pourrait rapidement faire son apparition en Europe.

Source : TechCrunch.

0Shares

Dans le cadre de la « Semaine de l’innovation numérique », organisée par le ministère des Postes et des Télécoms depuis le 24 juin 2019, la liste des projets sélectionnés pour le concours national du meilleur projet numérique de l’année 2019 est désormais disponible. Comme prévu, seulement 15 projets portés par des jeunes start-uppers ont été sélectionnés parmi 272 projets éligibles, apprend-on de sources officielles.

Selon la ministre des Postes et Télécoms, Minette Libiom Li Likeng, « dans l’optique de préparer la compétition finale, les porteurs de projets TIC présélectionnés bénéficieront d’un coaching spécialisé, à compter du 25 juin 2019, au centre d’incubation de l’École nationale supérieure des postes, télécommunications et TIC, Sup’ptic Business Academy, à Yaoundé ». Un prix spécial du président de la République sera attribué au terme de la compétition.

La semaine de l’innovation numérique, qui s’achève le 28 juin 2019, a pour thème : « Innovez, créez, et surtout osez : quelles appropriations et quelles perspectives pour cet appel du chef de l’État ». Cet évènement a pour objectif, selon la ministre des Postes et Télécoms, « d’accompagner sur le long terme l’émergence d’un écosystème numérique mature et solide porteur de nouvelles opportunités économiques » pour le Cameroun.

BRM

1Shares

Un hub parisien d’une douzaine de collaborateurs s’active à mettre les grandes maisons du luxe aux Stories Instagram et autres bots Messenger.

Chez Facebook, les décisions ayant une portée globale se prennent au siège de Menlo Park. Mais un secteur fait exception : le luxe. Dans ce domaine, c’est à Paris que tout se passe, au plus près des maisons de luxe internationales, qui sont pour la plupart localisées en France, en Italie et en Suisse. « C’est le seul secteur dont la gestion globale est délocalisée au sein du groupe », précise avec une pointe de fierté Violaine Gressier, industry luxury manager pour Facebook et Instagram. Une douzaine de collaborateurs constituent ce hub dédié.

« Nous nous positionnons comme un partenaire de digitalisation, explique Violaine Gressier. Il s’agit aussi bien d’aider les marques du luxe à créer leurs actifs digitaux que d’affiner leur ciblage média ou de surfer sur le succès des messageries instantanées pour améliorer leur service client. » Pas une mince à faire alors que le secteur est plutôt à la traîne en matière de digitalisation. Il y a pourtant urgence. En 2025, les millennials, qui ont délaissé la télévision pour le Web, représenteront 45% du marché du luxe selon une étude réalisée par le cabinet Bain.

Le social, première influence dans le luxe

Ainsi, les réseaux sociaux ont une influence croissante dans le processus de décision des acheteurs du luxe. 9e canal d’influence des consommateurs en 2013, ils sont passés à la première place du classement en 2018, toujours selon le BCG. Forcément une bonne nouvelle pour Facebook. « Nous permettons aux annonceurs du luxe de toucher cette génération très portée sur le mobile et fortement présente au sein de nos plateformes », commente Violaine Gressier.

« 80% des utilisateurs d’Instagram sont connectés à une marque »

Le groupe dispose de deux arguments de poids pour les séduire : Facebook et Instagram. Le premier a pour lui le reach et la data avec près de 2,3 milliards d’utilisateurs mensuels. Le second permet aux marques du secteur de toucher une audience moins conséquente mais très affinitaire. « Grâce son ADN visuel, Instagram a su développer une connexion très forte avec l’univers du luxe », observe Violaine Gressier. C’est d’autant plus important que sur cette plateforme où l’on suit les comptes qui nous inspirent, amis, influenceurs et marques sont mis sur un pied d’égalité. « 80% des utilisateurs d’Instagram sont connectés à une marque », rappelle d’ailleurs Violaine Gressier.

Des arguments qui ont convaincu la marque Ralph Lauren de franchir le pas, dans le cadre d’une campagne qui célébrait ses 50 ans d’existence. Inondant Facebook et Instagram de publicités dans les feeds des utilisateurs et dans les stories, la marque a enregistré une hausse de 41% du nombre de pages produits vues et une augmentation de 18% des ventes e-commerce auprès de la cible. « Nous avons pu augmenter la préférence de marque et ses performances en matière d’acquisition auprès de la cible millennial », résume Pauline Azoulay-Zerbib, VP Media EMEA, Ralph Lauren.

L’offre de Facebook à destination des marques du luxe ne se résume toutefois pas à son inventaire publicitaire. La firme de Menlo Park les incite aussi à s’emparer de ses deux applications de messagerie, Messenger et Whatsapp. « Ces services de messagerie instantanée ont un vrai rôle à jouer dans la transformation du service client », estime Violaine Gressier. Et de rappeler qu’on peut déjà ouvrir une page entreprise sur Messenger et s’en servir pour prendre un rendez-vous. « Si la fonctionnalité a massivement été adoptée par les entreprises de service, celles du luxe commencent à s’y intéresser », assure Violaine Gressier.

« La transformation digitale du luxe passe par l’omnicanalité, car l’expérience client en magasin est toujours importante »

La plateforme de shopping du groupe LVMH, 24 sèvres, a été le premier acteur du secteur à proposer un assistant personnel qui partage ses conseils en matière de style. « Aujourd’hui, ce sont des conseillers en magasin qui utilisent Facebook en leur nom propre pour faire le lien avec le client. Mais quand ils partent, la marque se retrouve le bec dans l’eau. D’où l’importance d’inscrire ce service client dans un processus plus formel », analyse Violaine Gressier. La spécialiste luxe chez Facebook comprend toutefois que les marques avancent avec précaution. « Leur transformation digitale passe par l’omnicanalité, car l’expérience client en magasin est toujours importante. » Il n’en reste pas moins qu’avec Instagram Check Out, un service de marketplace en beta test aux Etats-Unis, la plateforme pourrait leur permettre de booster leur chiffre d’affaires online. « Instagram reste avant tout une plateforme d’inspiration visuelle, précise Violaine Gressier. Et Check Out permettra à nos utilisateurs de procéder à des achats spontanés. »

1Shares

Sur cette page vous trouverez un grand nombre de liens vers des informations essentielles, d’outils de dépannage et de sites de téléchargement, ainsi que de certaines de mes pages FAQ et conseils les plus populaires. Ces liens pourront vous guider efficacement afin d’utiliser correctement Windows 10.

Les FAQ de Windows 10

Comment installer, réinstaller, mettre à jour et activer Windows 10

Voici tout ce que vous devez savoir avant de réparer, réinstaller ou mettre à niveau Windows 10, y compris les détails concernant l’activation et les clés de produit.

Pour y accéder, cliquez ici.

Mise à jour Windows 10 : le guide complet pour les entreprises de toutes tailles

Si vous avez passé des années à maîtriser les tenants et aboutissants de Windows Update, préparez-vous à faire tout oublier. Windows 10, qui met l’accent sur « Windows as a service », réécrit presque toutes les règles de mise à jour et de mise à niveau. Voici ce que vous devez savoir.

Pour y accéder, cliquez ici.

Obtenir une mise à jour gratuite de Windows 10

L’offre de mise à niveau gratuite de Microsoft pour Windows 10 a pris fin en 2016, et l’extension a officiellement expiré fin 2017. Mais vous pouvez toujours obtenir une licence numérique gratuite en suivant ces instructions.

Pour y accéder, cliquez ici.

Comment migrer de Windows 10 Home à Pro gratuitement

Vous avez un nouveau PC sous Windows 10 Home. Vous souhaitez passer à Windows 10 Pro. Voici comment obtenir cette mise à niveau gratuitement. Tout ce dont vous avez besoin est une clé de produit Pro/Ultimate à partir d’une ancienne version de Windows.

Pour y accéder, cliquez ici.

Téléchargements et informations sur les différentes versions de Windows 10

Où télécharger Windows 10

C’est le site de téléchargement officiel pour Windows 10, où vous pouvez mettre à jour directement ou utiliser l’outil de création de médias pour créer un ISO ou une clé USB bootable.

Pour y accéder, cliquez ici.

Comparez les fonctionnalités métier des éditions de Windows 10

Quelle est la différence entre Windows 10 Enterprise, Windows 10 Pro et Windows 10 en mode S ? Cette page officielle a une longue liste de fonctionnalités avec de nombreuses notes en bas de page.

Pour y accéder, cliquez ici.

Historique des versions de Windows 10 (officiel)

Utilisez cette liste fournie par Microsoft pour rechercher la date de disponibilité, la version du système d’exploitation et la date de révision la plus récente pour toutes les versions de Windows 10 actuellement prises en charge. Défilez vers le bas pour les dates de disponibilité et les liens vers les articles de la base de connaissances pour toutes les mises à jour cumulatives.

Pour y accéder, cliquez ici.

Tableau de bord de la santé des versions de Windows 10

Vérifiez toujours cette page avant d’installer manuellement une nouvelle mise à jour de fonctionnalité. Elle dresse la liste de l’état actuel concernant la dernière version et fournit des détails sur les problèmes connus, y compris ceux que Microsoft a désignés comme suffisamment graves pour bloquer l’installation sur les périphériques affectés. La page est mise à jour régulièrement à mesure que les problèmes sont identifiés, étudiés et résolus.

Pour y accéder, cliquez ici.

Historique des versions de Windows 10 (Wikipédia)

Cette longue page, gérée de manière indépendante, comprend deux gros morceaux d’informations non disponibles sur la page officielle : un historique des versions d’Insider Preview pour chaque version de Windows 10, et un historique des versions de Windows plus anciennes qui ne sont plus supportées.

Pour y accéder, cliquez ici.

Historique des mises à jour de Windows 10

Un index bien organisé qui comprend des détails sur chaque mise à jour cumulative pour Windows 10, y compris les améliorations et corrections, les problèmes connus et les informations sur les fichiers. Notez que ce lien mène aux détails de la version 1903, mais d’autres versions sont listées dans le panneau de navigation à gauche.

Pour y accéder, cliquez ici.

Catalogue des mises à jour Microsoft

Ne soyez pas découragé par la conception désuète de cette page. Utilisez la boîte de recherche pour trouver toute mise à jour (y compris les pilotes de périphériques) pour n’importe quelle version de Windows 10, puis téléchargez un programme d’installation autonome.

Pour y accéder, cliquez ici.

FAQ sur la mise à jour de Windows 10

Une liste fréquemment mise à jour de questions et réponses couvrant les questions que les particuliers et les petites entreprises sont susceptibles de poser.

Pour y accéder, cliquez ici.

Les outils de dépannage de Windows 10

Windows Sysinternals Suite

Chaque expert Windows potentiel doit connaître les utilitaires Sysinternals, qui vous aident à gérer, dépanner et diagnostiquer les systèmes et applications Windows. La collection a été créée à l’origine et est toujours maintenue par Mark Russinovich.

Pour y accéder, cliquez ici.

Sysinternals Live

Exécutez n’importe quel outil Sysinternals directement depuis le Web en saisissant son chemin d’accès dans l’explorateur Windows ou à une invite de commande.

Pour y accéder, cliquez ici.

Empêcher temporairement la réinstallation d’une mise à jour Windows dans Windows 10

Si une mise à jour Windows (y compris les pilotes de périphériques) cause des problèmes de stabilité, vous pouvez l’empêcher de se réinstaller automatiquement en utilisant le paquet de dépannage « Afficher ou masquer les mises à jour ».

Pour y accéder, cliquez ici.

Dépannage de la mise à jour de Windows 10

Utilisez cet utilitaire téléchargeable pour réparer automatiquement certaines causes courantes de problèmes de mise à jour sous Windows 10. (Cette page contient également des liens pour les versions Windows 7 et Windows 8 de l’outil.)

Pour y accéder, cliquez ici.

La documentation de Windows 10 pour les professionnels de l’informatique

Windows 10, information et support

La documentation officielle de Windows 10 (Microsoft Docs), destinée aux professionnels de l’informatique, avec de nombreuses informations techniques. Ces pages sont mises à jour régulièrement pour refléter les mises à jour les plus récentes des fonctionnalités.

Pour y accéder, cliquez ici.

Déployer et mettre à jour Windows 10

Une documentation détaillée pour aider les professionnels de l’informatique à planifier, tester et gérer le déploiement de Windows 10 dans des scénarios d’entreprise.

Pour y accéder, cliquez ici.

Configurer Windows 10

Un sac de documentation couvrant les fonctions et les méthodes pour vous aider à configurer ou à verrouiller des parties spécifiques de Windows 10.

Pour y accéder, cliquez ici.

Windows 10 Enterprise Security

Pour les entreprises clientes, des informations détaillées sur les fonctions de sécurité intégrées à Windows 10 Enterprise et Microsoft 365 E3 et E5.

Pour y accéder, cliquez ici.

Confidentialité de Windows 10

Comment afficher et configurer les données de diagnostic Windows dans une organisation. Comprend des détails sur les données de diagnostic de Windows qui sont recueillies à chaque réglage, ainsi qu’une nouvelle section sur la conformité avec le GDPR.

Pour y accéder, cliquez ici.

Dépannage de Windows 10

Les meilleures solutions de support de Microsoft pour les problèmes courants rencontrés lors de l’utilisation de Windows 10 dans un environnement professionnel d’entreprise ou informatique. Les liens incluent des outils pour traiter les problèmes de mise à jour, les vérifications de bogues (l’écran bleu de la mort), et les erreurs d’installation/configuration.

Pour y accéder, cliquez ici.

Ressources d’aide et de support Windows 10

Politiques de support de Windows 10

Aller plus loin avec le programme Windows Insider

Accueil du programme Windows Insider

Visitez cette page pour vous inscrire afin d’avoir accès à un aperçu des versions de Windows 10. Vous pouvez utiliser un compte Microsoft ou une adresse e-mail professionnelle.

Pour y accéder, cliquez ici.

Hub de versions d’évaluation

Ce tableau de bord identifie les dernières versions de Windows Insider Preview pour PC, Serveur et IoT. Vous pouvez également consulter l’état des images SDK et ISO.

Pour y accéder, cliquez ici.

Principales annonces sur les Windows Insider Preview Build

Un index des nouvelles fonctionnalités, organisé selon le numéro de build dans lequel elles ont débuté.

Pour y accéder, cliquez ici.

Téléchargements ISO de Windows Insider Preview

Lorsque de nouvelles versions sont disponibles dans l’anneau lent, elles apparaîtront ici au format ISO, approprié pour tester les scénarios de déploiement.

Pour y accéder, cliquez ici.

Source : Windows 10 how to: A free tech support and troubleshooting guide

1Shares

Dans la prochaine version majeure de Windows 10, Microsoft réservera 7 Go de stockage sur votre terminal pour résoudre un bogue de Windows 10 provoqué par Windows Update. En effet, l’outil ne vérifie pas si un PC dispose de suffisamment d’espace de stockage avant de lancer des mises à jour importantes.

Comme Microsoft l’avait prévenu avant la mise à jour Windows 10 octobre 2018, les systèmes qui n’ont pas assez d’espace pour installer les « mises à jour de qualité » de Microsoft ou les nouvelles versions de l’OS verront un message d’erreur expliquant que l’espace mémoire est insuffisant.

Cela se produit parce que Windows ne vérifie pas si un terminal dispose de suffisamment d’espace avant de l’initialiser. La solution actuelle de Microsoft permet aux utilisateurs de supprimer manuellement les fichiers temporaires inutiles et de déplacer provisoirement des fichiers importants comme des photos et des vidéos vers des périphériques de stockage externes afin de créer suffisamment d’espace pour la mise à jour.

Stockage réservé de 7 Go… ou plus

Sous Windows 10 19H1, ou version 1903 attendue vers avril de cette année, Microsoft introduira le « stockage réservé », qui conservera environ 7 Go d’espace disque – mais peut-être plus – disponible uniquement pour que les mises à jour puissent être installées en douceur.

Le stockage réservé ne sera cependant pas inutilisé. Il hébergera les fichiers temporaires que les utilisateurs devront de toute façon supprimer s’ils n’ont pas assez d’espace au moment d’une mise à jour. Les fichiers temporaires sont automatiquement placés en stockage réservé.

L’éditeur automatise également les procédures qui obligent actuellement les utilisateurs à résoudre manuellement les erreurs causées par le fait que Windows ne vérifie pas l’espace disponible.

Les fichiers temporaires dans le stockage réservé ne consommeront pas d’espace libre et seront moins susceptibles de le faire si le nombre de fichiers temporaires augmente, tant que la réserve n’est pas pleine, selon Microsoft.

Il y aura une gestion intelligente du stockage réservé et de l’espace disque libre des utilisateurs grâce à l’utilitaire de gestion du stockage de Windows 10 Storage Sense déjà disponible.

Microsoft estime que le stockage réservé commencera à environ 7 Go, mais note qu’il pourrait avoir besoin de plus d’espace, selon la façon dont un terminal est utilisé.
0Shares

How you would like to meet and communicate with other internet users, especially ones that share the same views and beliefs as you do? If you would then you may want to think about joining a social networking website, if you haven’t already done so. When it comes to easily finding and communicating online with other internet users, social networking sites are, perhaps, the best way to go.

If you are interested in joining a social networking website, the first thing that you will need to do is find a network to join. You can easily find a number of networks by performing a standard internet search. For the best search results, you may want to search with the words social networking or social networking websites. In your search, it is likely that that you come up with a fairly large number of different networking sites. Popular sites that may be included in your search results may include, but will not be limited to, MySpace, Orkut, Yahoo! 360, FriendFinder, FriendWise, Facebook, and Classmates.

Once you have made the decision to join a particular social networking website, whether or not it is one of the ones mentioned above, you will need to need to register with the site. Even free networking communities require that you go through the registration process. Once you are registered, you should be able to start communicating with other community members. Before you start communicating, you may need to develop your online profile or profile page, depending on the networking site in question. Although it may seem easy enough to create a profile, there are many internet users who are unsure exactly what they should and should not include.

Perhaps, one of the most important things to include in your online website is your picture. While a personal picture is optional, it is ideal. Many internet users enjoy taking to someone that they can see in their minds, without a picture this is difficult. If you are looking to use social networking websites just to meet new friends you may not necessarily need to post a private picture, but you may need to if you are looking to find love online. When it comes to internet dating, many individuals will not even view an online profile if a picture is not included.

In addition to your photograph, you may want to include your name. Now, when it comes to your name, you need to be cautious. You are advised against giving your full name, especially if your profile or profile page contains a personal photograph of you. In addition to your name, you may want to put down your location. As with your name it is important to display caution. Your picture, your address, and your full name can be dangerous, especially if it falls into the wrong hands. As much as you would like to fill your social networking profiles with personal information, you are advised to think about your safety before anything else.

You may also want to include information on yourself. This information may include your hobbies, issues that are important to do, your likes, and your dislikes. With many social networking websites, including MySpace, you will find that there are preset profile fields for this information. In addition to preset questions or categories on your likes and dislikes, you may also find additional information, including fun questionnaires. Many social networking websites will ask that you describe your favorite color, your goals in life, your most embarrassing moment, and so on. As with your other personal information, it is important to stay as vague and possible and not use any full names, especially real ones.

By keeping the above mentioned points in mind, you should not only be able to create an online social networking profile that is filled with valuable information, but you can do so while staying safe at the same time. Your safety on the internet is in your hands, that is why it is important to think about safety, as well as internet popularity.

0Shares

Have you ever wondered whatever happened to your high school sweetheart? How about your best friend who you lost contact with overtime? If you have there is a good chance that you have tried to contact them. Unfortunately, many individuals get married or move away. This may make it difficult to contact those that you used to know. That is unless you join one of the most popular online social networking websites. That website is known as Classmates.

Although classmates is considered a social networking website, it is, in a way, unique from most of the others. This is because classmates focuses on connections that were made in school, whether it be elementary school, high school, or college. Although it is encouraged that you contact those that you know from school, you are able to contact just about anyone on the website. That is one of the many features of Classmates that makes the social networking site worth joining.

The only problem that many internet users have with Classmates is the fact that it is often requires a paid membership. There is a free membership plan that is available, but you are limited with what you can do on the site. Despite the fact that you have to become a paid member to enjoy what Classmates has to offer, it is well worth it. In addition to being well worth it, the membership fee is easy to afford. Currently, there are three different levels of membership that you can sign up for, the highest being only five dollars a month.

If you are interested in seeing what Classmates has to offer, you can easily do so by visiting their online website at www.classmates.com. Once at their main page, you will have to go through the process of selecting your school. Once that has been done, you will then need to create a user profile. This profile is part of what will be displayed on the website; however, once you officially become a member you can add more information to your profile.

With a free membership, you can post your own profile and view profiles from other members. Viewing the profiles of other members, especially those that you went to school with, is easy. Classmates has separated everyone into categories. These categories not only include the schools that everyone went to, but the years that they attended. This means that whether you graduated in 1970 or 2000, you should easily be able to obtain information on your classmates.

Although you can view other member profiles with a free membership, you cannot contact them. To make contact with those that you have lost touch with, you will need to become a paying member. As previously mentioned, this membership is relatively easy to afford. Once you have become a paid member, you cannot not only contact your classmates individually, but you can also send out broadcast messages or announcements to everyone that you went to school with. A paid membership also gives you the ability to use the message boards.

By joining Classmates, you will not only be able to make contact with your old classmates and friends, but you may also even be able to renew old friendships or make new ones. Reconnecting with your old friends and making new ones, what could be better than that?

0Shares