Après avoir investi l’iPhone et l’iPad, la technologie Face ID pourrait arriver sur les ordinateurs d’Apple, portables comme tout-en-un.

Déverrouiller votre iMac ou votre MacBook Pro comme vous le faites avec votre iPhone, juste en lui montrant votre plus beau profil ? Et pourquoi pas !

Un brevet publié par l’USPTO, l’Office National américain, et déposé par Apple en septembre 2018 montre que Cupertino travaille sur diverses solutions pour intégrer Face ID à ses ordinateurs, dans une version clairement améliorée.
Côté intégration, Apple prévoirait de sertir les modules caméra de la même façon que sur les appareils nomades, en faisant une encoche en haut de l’écran. Un effort qui implique toutefois que les écrans des futurs Mac soient bord à bord puisque pour l’instant, même si les bordures se sont affinées, elles sont encore bien présentes.

Précisions qu’il faut prendre les informations contenues dans ce brevet avec beaucoup de pincettes. Rien n’indique que ce qu’on y voit se réalisera un jour.

La force de la lumière

Selon le document, Apple pourrait faire appel à des projecteurs lumineux et/ou infrarouges couplés à des algorithmes pour déterminer précisément l’impact d’un profil lumineux prédéterminé sur le visage enregistré, en fonction de la luminosité ambiante. Ainsi, impossible d’ouvrir une session en utilisant une photo de la personne ou par tout autre moyen visant à reproduire les traits d’un ami, d’un collègue.

Si Apple ajoute la reconnaissance faciale à l’arsenal de sécurité de ses machines, il sera à égalité avec Microsoft qui, via Windows Hello, propose aussi – sur les ordinateurs compatibles – le déverrouillage de session par ce biais, ainsi que le chiffrement de données, fichiers, etc.

Du travail en plus pour la puce T2 ou celle qui lui succèdera

Apple envisage aussi d’utiliser Face ID pour ouvrir ou sceller des enclaves de sécurité, contenant des données sensibles. C’est sans doute la puce T2 (ou la future T3 ?) qui serait mise à contribution, comme elle l’est déjà pour la sécurité, notamment via Touch ID (paiement Apple Pay, démarrage et ouverture de session, etc.), sur les Mac Mini, iMac Proles MacBook Pro et Air commercialisés depuis 2018/2019.

Selon Apple, « le processeur ISP de la puce T2 et la caméra FaceTime HD travaillent de concert pour améliorer le mappage des tons, le contrôle de l’exposition et les fonctions automatiques d’exposition et de balance des blancs basées sur la détection des visages ».

Améliorer l’existant ou implanter un dispositif de reconnaissance faciale encore plus abouti semble tout à fait possible, Apple a déjà presque tous les outils sur l’établi. Retravailler l’interface de macOS pour la rendre compatible et exploitable avec une encoche est aussi dans ses cordes, il l’a bien fait sur iOS.
Seul le fait de tailler une encoche dans les grands écrans des machines portables ou des iMac pourrait poser un petit souci industriel à Apple : il devrait trouver un partenaire capable de lui livrer ces dalles aux formes exotiques sans que cela mette en péril tous les autres atouts des Retina Display.

Sources : USPTO via AppleInsiders

0Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

publicité
Like Us On Facebook
Facebook Pagelike Widget
publicité
publicité
BEST VOIP SOLUTION