Le Blog Dédier au Nouvelle Technologies

En mettant la main sur l’éditeur brésilien WDG Automation, IBM va monter d’un cran ses capacités d’automatisation des processus améliorée à l’apprentissage machine pour les entreprises.

Le marché de l’automatisation des processus robotisés (RPA) est en plein essor. Estimé par Forrester à 7,7 milliards de dollars en 2020 et pouvant atteindre les 12 milliards en 2023 au niveau mondial, ce dernier a vu émerger des entreprises spécialisées comme UiPath qui est parvenue à lever en 2019 près de 570 millions de dollars. D’autres acteurs sont spécialisés, à l’image du brésilien WDG Automation qui vient de se faire croquer par IBM. Cette transaction, dont le montant n’a pas été dévoilé, va permettre à big blue d’intégrer la technologie RPA de WDG à son produit Cloud Park for Automation qui permet notamment d’automatiser des processus back-office, comme l’extraction de noms de clients à partir de formulaires, et de créer et d’exécuter des applications d’automatisation à l’aide de conteneurs sur Kubernetes.

« IBM automatise déjà la façon dont les entreprises appliquent l’IA aux processus commerciaux et aux opérations informatiques afin de pouvoir détecter les opportunités et les problèmes et recommander les prochaines étapes et solutions », a expliqué Denis Kennelly, directeur général de l’intégration du cloud avec les activités Cloud et Cognitive Software d’IBM.

Big blue n’est pas le seul grand fournisseur généraliste à lorgner sur le juteux marché du RPA. C’est également le cas de Microsoft qui avait mis la main en mai dernier sur le britannique Softomative comptant plus de 9 000 clients dans le monde.

source:lemondeinformatique.fr

0Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *