Le Blog Dédier au Nouvelle Technologies

jeu de rôle

Au cours du premier mois de cette année, EB Games Canada a tweeté des nouvelles concernant Street Fighter V: Champion Edition à venir sur Nintendo Switch. Cela a fait beaucoup de bruit sur les médias sociaux jusqu’à ce qu’il soit confirmé comme une erreur. Le producteur exécutif de Street Fighter, Yoshinori Ono, a même plaisanté en disant que c’était une nouvelle pour sa propre équipe à l’époque.

Cette annonce de courte durée a évidemment laissé de nombreux propriétaires de Switch se demander si le système hybride de Nintendo recevrait d’autres jeux Street Fighter pendant sa durée de vie, et dans une interview avec US Gamer – datant du mois dernier – Ono a dit que cela pourrait arriver s’il y avait une autre opportunité cela avait du sens.

Depuis la sortie du Switch, nous avons publié Ultra Street Fighter II et Street Fighter 30th Anniversary Collection pour cette plateforme. D’un point de vue commercial, ces deux titres ont été un succès. Nous voyons de nombreux titres compétitifs, y compris Smash Bros., se débrouiller bien sur Switch et les joueurs profitent de ce type d’expériences sur cette plate-forme. S’il y a une autre opportunité qui a du sens pour nous, nous envisagerions à nouveau le Switch. Concernant Street Fighter 5, il est actuellement exclusif à PS4 et PC. Cependant, comme mentionné ci-dessus, nous considérons Switch comme une plateforme importante pour tous les types de jeux.

Cela fait suite aux commentaires d’Ono en octobre de l’année dernière quand il a déclaré que les fans devaient  » convaincre  » Nintendo – pas Capcom – pour plus de jeux Street Fighter sur le Switch, car Nintendo était censé être celui qui avait approché l’équipe Street Fighter à de précédentes occasions.

0Shares

Technologie : Twilio a mis au point une nouvelle mise à jour de son RPG de formation à la programmation. Un outil qui s’avère très intéressant pour les développeurs, même si quelques points noirs demeurent.

Comment former les développeurs ? S’il est possible d’envoyer ces derniers se former dans des centres dédiés, d’autres moyens existent par ailleurs afin de renforcer leurs compétences dans un monde où les pratiques et les langages de programmation évoluent constamment. L’évolution rapide des plates-formes et des API dans le monde actuel de la programmation rend en effet difficile la mise en place d’un programme de formation solide et capable de résister aux bouleversements du secteur.

Si la réponse à ce problème peut passer par une bonne documentation régulièrement mise à jour dans le cadre du processus de construction d’une bibliothèque ou d’une API, d’autres pistes peuvent être envisagées. L’une d’entre elles consiste à offrir une formation à son propre rythme, en intégrant des outils de codage et des suites de tests dans les programmes de formation.

C’est l’approche adoptée par des services comme Microsoft Learn, qui utilise sa documentation comme source de formation mais propose également des scratchpads de code en ligne où vous pouvez essayer ce que vous venez d’apprendre. C’est certainement une approche valable, même si elle peut s’avérer contraignante. Il est en effet difficile d’amener les développeurs à commencer à travailler avec votre programme de formation s’il est difficile de s’y tenir. Microsoft a lui-même tiré une leçon du Trailhead de Salesforce, en offrant des badges pour montrer ses réalisations.

Mais si cette formation repose sur le même modèle effort-récompense qu’un jeu, pourquoi ne tout simplement pas passer directement par un jeu vidéo ? Telle est l’option développée par l’équipe de Twilio avec sa plateforme de formation TwilioQuest. S’inspirant des RPG japonais 8-bits, TwilioQuest a utilisé la structure d’une aventure pour vous emmener à travers des modules de formation, faisant progresser l’histoire à chaque nouvel exercice.

Apprendre en s’amusant, c’est (vraiment) possible

Les auteurs à l’origine de ce jeu vidéo ont dévoilé récemment TwilioQuest 3, une mise à jour majeure de leur plate-forme et du service comprenant de nouveaux modules de formation de Twilio. Le récit de TwilioQuest vous met dans un vaisseau spatial, ou plutôt un vaisseau nuageux, plein d’énigmes et de tâches.

Bercé par une playlist d’artistes de chiptune (de la musique 8-bits), le logiciel propriétaire, disponible sur Windows, MacOS et Linux ne nécessite que d’une adresse mail. Une fois le jeu lancé, ses utilisateurs peuvent explorer différentes tâches et scénarios de formation. Mais TwilioQuest va beaucoup plus loin que la plupart des plates-formes de formation : c’est aussi un guide pour construire une chaîne d’outils moderne, centrée sur des services ouverts comme GitHub et des outils extensibles comme Visual Studio Code de Microsoft, ainsi que sur le choix des plates-formes de cloud public.

Une fois TwilioQuest installé, vous serez initié à la vie dans le nuage et à votre vaisseau d’exploration des nuages, le Fog Owl (ne vous préoccupez pas de ce sobriquet, il s’agit d’une référence à une blague Twilio sur une de ses valeurs fondamentales : « Dessine le hibou »). Quelques tâches simples vous expliquent comment choisir un parcours de formation et vous montrent les différentes commandes. En contrôlant une petite figure animée, vous parcourez des sentiers fermés, où chaque porte est déverrouillée en résolvant un puzzle. Avec un sympathique compagnon robot pour vous guider dans vos missions, vous obtiendrez des conseils et de l’aide au fur et à mesure, avec TwilioQuest convertissant ce qui aurait été de la documentation sèche en mises en scènes de jeu.

Une mise à jour majeure du jeu de formation de Twilio

Comment se passent les phases d’apprentissage ? Chaque porte constitue une étape d’un programme d’entraînement à négocier à son propre rythme. Les puzzles peuvent être aussi simples que la saisie d’une phrase clé à partir d’une documentation, ou l’utilisation de l’environnement d’édition intégré pour mettre en place un serveur Web de test. Chaque tâche réussie ouvre une nouvelle section de l’environnement de formation et passe à la leçon suivante. Les leçons peuvent être assez courtes ; les tâches de familiarisation initiales peuvent être couvertes pendant une pause déjeuner. Des leçons plus complexes peuvent prendre un peu plus de temps.

Lors de la présentation du jeu, j’ai eu l’occasion de tester un parcours de formation permettant d’être guidé dans la mise en place d’un Raspberry Pi via une connexion mobile. Il s’agit d’un ensemble de tâches relativement complexes, impliquant la configuration d’appareils, la création de comptes et de ressources Azure, ainsi que l’enregistrement de SIM et de numéros de téléphone auprès du service Twilio lui-même. Terminer le processus en moins d’une heure et demie m’a semblé un triomphe personnel, car il m’a fallu beaucoup plus de temps pour accomplir des tâches plus simples dans le passé.

Chaque fait accompli permet d’avoir accès à des récompenses :  ajouter des vêtements et d’autres articles à un inventaire pour votre avatar, ou encore débloquer des crédits de développeur pour les services de Twilio. Seul problème, du à la version actuelle de l’application : il n’y a pas d’enregistrement partagé de vos progrès, ce qui rend nécessaire de le montrer pour partager vos réalisations avec la direction et les chefs d’équipe. Cela rend également difficile l’utilisation de TwilioQuest sur plus d’une machine, car vous ne pouvez pas reprendre les tâches commencées au bureau à la maison. Malgré ces problèmes mineurs, Twilio a quand même apporté une mise à jour majeure à son programme de formation. Ne soyez pas surpris si vous entendez des petits bips de chiptune venant des PC de vos développeurs pendant le déjeuner. Ils ne jouent probablement pas pour leur seul plaisir, cette fois en tout cas.

Source : zdnet.fr

0Shares