Le Blog Dédier au Nouvelle Technologies

Pénurie d’IPv4

Le format IPv4, utilisé depuis 1983, est en train de s’épuiser et frôle dangereusement la saturation. L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes lance un appel à la transition vers l’IPv6.

L’ARCEP sonne l’alerte. L’IPv4, cette adresse composée de quatre groupes de chiffres décimaux notés de 0 à 255, est le protocole le plus utilisé au monde, avec 4,3 milliards d’adresses. Il l’est tellement que les adresses arrivent à épuisement, épuisement qui s’accélère avec la multiplication des usages liés aux progrès du numérique. Du côté des quatre opérateurs télécoms français, on oscillait entre 88 et 99 % d’adresses IPv4 affectées, à la fin juin 2018. Pour l’autorité, il devient urgent d’opérer la bascule vers l’adresse IPv6.

Pénurie d’IPv4 annoncée pour le 7 novembre

Concernant la pénurie, elle vient du fait que le nombre d’adresses IPv4 en attente d’attribution est désormais supérieur à celui des adresses IPv4 restantes (1,03 million au 1er octobre 2019, selon l’ARCEP). Et si une liste d’attente permet de récupérer les adresses rendues au RIPE-NCC, le contre-poids est beaucoup trop faible. L’ARCEP fait d’ailleurs état d’une pénurie annoncée pour le 7 novembre 2019. Et si l’Internet ne cessera pas de fonctionner, il « cessera de grandir », prévoit le gendarme des télécoms.

Pour encourager la bascule vers le format IPv6, l’ARCEP a annoncé la création d’une Task-Force IPv6, en partenariat avec Internet Society, afin de réunir le maximum d’opérateurs, hébergeurs, entreprises ou acteurs du secteur public, pour absorber les problèmes spécifiques et distiller les bonnes pratiques dans un souci d’accélération de la transition vers IPv6.

Certains consommateurs (abonnés Free, Coriolos et Orne THD pour le fixe ; abonnés Orange ou Bouygues Telecom pour le mobile) sont invités à activer l’IPv6. Pour savoir si votre IPv6 est fonctionnel, vous pouvez visiter le ip.lafibre.info.

Source : ARCEP

2Shares